Le rêve américain français n'a pas eu lieu

En s'inclinant 98 à 71, l'Équipe de France de Basket s'est résolue à se battre pour finir 2ème ou 3ème de son groupe A. En effet, Team USA paraît intouchable...

Le rêve américain français n'a pas eu lieu
La déception sur le banc français
France
71
98
États-Unis
La déception sur le banc français

 

Opposé aux favoris du tournoi olympique (les États-Unis), l'Équipe de France avait le rôle d'outsider cet après-midi. La tâche était simple. À défaut de créer l'exploit, il fallait rassurer un collectif et montrer aux futurs adversaires les qualités d'une équipe capable d'accéder au dernier carré. 
 
Avec Chandler dans le cinq, les États-Unis profitaient de la faiblesse des intérieurs français pour balancer les premiers points du match sur un alley-oop. 
Moins agressif que les Américains durant les trois premières minutes c'est Batum qui remontait les troupes en contrant Durant sur une relance rapide. Avec une rotation complète, Team USA dominait sans creuser l'écart. La faute à une bonne connexion Parker - Turiaf (auteur de deux dunks). Malgré des pertes de balles évitables, la France finissait le quart temps avec un déficit d'un point. Bien aidée par des Américains à 80% de leurs moyens. 
 
Conscient de ce départ moyen, Coach K lançait ses troupes plus motivées et sérieuses en deuxième quart temps. Résultat : un 11-0 en 3 minutes ! Il fallait attendre une pénétration de Traoré pour relancer le scoring français. Néanmoins la France était trop brouillonne aux lancers francs pour inquiéter des Américains peu adroits, mais très présents au rebond offensif. Vincent Collet prenait logiquement un temps mort à 4 minutes du terme de la première période pour remobiliser ses troupes (28 à 40). Sans conséquence malheureusement. Dans ce second quart temps, seul Ali Traoré trouvait le rythme offensif. Dommage, malgré les présences de Parker et Batum. La France rejoignait donc les vestiaires avec 16 points de retard. 
 
En revenant sur le parquet pour la seconde période, Parker et Batum devait hausser leur niveau afin de revenir sur une équipe américaine en roue libre. Il n'en fut rien. En perdant trop de ballons et en faisant trop de fautes, le troisième quart temps fut une démonstration physique de la part des américains grâce à un excellent Kevin Durant. Et ce ne seront ni le dunk de Batum, ni le touché de Seraphin qui pourront contester l'implacable 12 à 1 en fin de troisième quart temps...
 
À l'entame du dernier quart temps, la France n'avait d'ailleurs plus l'âme du vainqueur (51 à 78). Il fallait limiter la casse face au diesel américain. Côté américain, c'était après-midi détente sur le banc pour la bande à Kobe. Pour satisfaire les superstars au repos dans cette fin de match, il fallait un dunk explosif d'Harden ! Même le bon Davis et son sourcil auront pu participer à l'apéritif. Résultat final : 71 à 98.
La France devra retrouver son adresse derrière la ligne à trois points et aux lancers francs pour chercher la deuxième place du groupe. Le prochain rendez-vous est fixé lundi soir, contre l'Argentine.
 
Les joueurs majeurs américains :
 
- Kevin Durant : 22 points (3 sur 5 à trois points), 9 rebonds, 2 contres
- LeBron James : 9 points, 8 passes décisives
- Kevin Love : 14 points en 14 minutes
 
Côté Français, on notera les performances d'Ali Traoré (meilleur scoreur avec 12 points) et Ronny Turiaf (meilleur rebondeur du match ex aequo avec 9 rebonds et 7 points). A contrario, Parker (10 points, 1 passe décisive) et Batum (7 points, 0 sur 4 à trois points) n'auront pas évolué à leur niveau.