Westra met la pression

La lutte entre les cadors a bien eu lieu. Et, à la surprise générale, c'est Westra qui remporte cette 5ème étape au sommet de la montée Jalabert, quelques secondes devant Valverde et Wiggins. Le néerlandais s'empare par la même occasion de la seconde place au général, à seulement 6 secondes du britannique.

Westra met la pression
Westra met la pression

Cette étape de Mende, première étape de "moyenne" montagne avec en plus une arrivée au sommet, devait nous donner des indications sur la forme des différents favoris. La victoire n'allait bien sur pas être acquise dès cette 5 ème étape, mais certains allaient très certainement être écartés de la course à la victoire. Sauf accident, il ne sont plus que 4 à pouvoir se battre pour la victoire finale. Quatre coureurs en 18 secondes avec, dans l'ordre, Wiggins, Westra, Leipheimer et Valverde. Cette étape a donc mis fin aux espoirs de podium des Monfort, Van Garderen et autres Chavanel. Ces trois coureurs, encore à une vingtaine de secondes de Wiggins hier, ont coincé dans l'ascension finale vers Mende, concédant respectivement 30 secondes et 1min04 pour Chavanel.

Quatre hommes donc pour un podium, mais la question qui est dans toutes les têtes est: dans quel ordre? Car si l'on s'attendait à un duel Wiggins-Valverde peut être arbitré par Leipheimer, Westra est venu jeter un froid sur cette hypothèse et est venu se positionner comme le challenger n°1. Alors que la Movistar a roulé toute la journée pour préparer le terrain pour Valverde, l'espagnol a été incapable de suivre l'attaque de Westra dans les plus durs pourcentages de la côte (10%). Personne n'a pu suivre cette attaque. Auteur d'un chrono solide, et d'une belle troisième place hier, Westra est le mieux placé physiquement, et surement psychologiquement avec son numero d'aujourd'hui, pour remporter Paris Nice. Mais en est-il conscient? A en voir son arrivée (il a levé les bras 20m avant la ligne et est arrivé en roue libre, laissant sur la route 3/4secondes) il semble que non.

Côté tricolore la journée a été belle également. Même si Chavanel a craqué dans le final et a concédé plus d'une minute au vainqueur, se classant maintenant 9ème au général. Mais ils sont quand même deux à se classer dans les 10 premiers, et même 5 dans le top 20. Alors que Thomas Voeclker est content de ses sensations du jour, avec à la clé une belle 10ème place, c'est le jeune Arnold Jeannesson qui lui a volé la vedette ce jeudi. Auteur d'une attaque convaincante dans l'ascension finale, mais finalement repris par les 4 tenors de ce Paris Nice, le jeune de la Fdj-Big Mat fini a la 6ème place à 16 secondes de Westra. Il ravit par la même occasion la place honorifique de "premier français", passant devant Chavanel pour se classer 8ème.