Ajaccio n'avance plus

Depuis que le club n'est plus relégable, Ajaccio ne gagne plus et stagne au classement. Brest est venu chercher le point espéré.

Ajaccio n'avance plus
Ajaccio
0
0
Brest
Ajaccio: Ochoa – Diawara, Medjani, Poulard, Bouhours – Mostefa, Pierazzi - André, Cavalli, Tibéri (Sammaritano 68ème) – Eduardo
Brest: Elana – Baysse, Martial, Zebina, Daf – Coulibaly (Licka 82ème), Guidileye, Khaled (Poyet 87ème), Lesoimier – Ben Basat, Grougi (Ewolo 68ème)
ARBITRE: Arbitrage de M. Cailleux - Cartons jaunes pour Pierazzi, Cavalli, Eduardo, Mostefa, Coulibaly, Lesoimier et Ewolo
ÈVÉNEMENTS: Ligue 1 - 24ème journée - Stade François Coty à Ajaccio

Une belle série de résultats positifs avait permis à Ajaccio de sortir de la zone rouge. Depuis, le club semble retomber dans ses travers. Après une lourde défaite à Montpellier, les corses doivent se reprendre en accueillant Brest, qui a bien du mal à gagner depuis le départ de Nolan Roux, son seul attaquant digne de la L1.

Brest est venu chercher un point et cela se voit dans son placement, très regroupé devant sa surface. Ajaccio domine mais n'arrive pas à percer ce bloc solide. Le premier semblant d'occasion est d'ailleurs brestois. Sur un coup-franc de Grougi, Ben Basat reprend de la tête au second poteau et marque. Le but n'est pas accordé car l'attaquant est hors-jeu (29ème). Il faut attendre la fin de la première période pour voir une occasion locale. Cavalli réalise un bon centre qu'Eduardo reprend d'une tête lobée qui passe au-dessus (43ème).

La seconde mi-temps est dans la droite ligne de la première. Ajaccio domine mais Brest contient bien les essais corses. Cavalli, Eduardo et Tibéri combinent bien aux abords de la surface mais Daf parvient à dégager in extremis devant Diawara (64ème). Il faut attendre la fin du match pour assister à son occasion charnière. Sur un coup-franc rapidement joué par Cavalli, Lesoimier touche le ballon de la main alors qu'André allait placer une tête. Le penalty est logiquement sifflé. Eduardo s’en charge et choisit la frappe à ras de terre. Elana a choisi le bon coté et sauve son équipe d’une belle détente (82ème). Ajaccio aurait pu avoir encore plus de regret en toute fin de match. Sur un contre rondement mené, Ben Basat se trouve en position idéale pour frapper à dix-huit mètres du but. Sa frappe à mi-hauteur est sèche et puissante mais Ochoa se détend bien pour écarter le danger des deux mains (90ème).

Ajaccio regrettera d'avoir manqué la meilleure occasion du match avec ce penalty bien détourné par Elana. Ajaccio reste dix-septième, deux points devant Auxerre qui a un match en retard. Faudra-t-il retomber dans la zone rouge pour que les joueurs d'Ajaccio se remettent à gagner ? Quant à Brest, sa deuxième partie de saison est difficile comme l'an dernier mais sa douzième place est plus confortable.