A qui le titre?

Montpellier semblait se diriger vers la conquête du titre. Mais une journée, la 35ème en l'occurrence, a suffit à tout remettre en cause. Car en plus de Paris, les héraultais voient aussi naître l'hypothèse d'un improbable retour du champion en titre, Lille. Vavel vous offre donc un décryptage des chances de titre de Montpellier, Paris et Lille.

A qui le titre?
Hazard, Pastore, Giroud: qui conduira son équipe jusqu'au Graal?

Trois journées. Voila ce qui sépare les clubs de ligue 1 de la fin du championnat. Seulement 3 journées et pourtant le suspense est à son comble: 9 points sont encore à distribuer et seulement 5 points séparent Montpellier de Lille. Alors, à qui sera Hexagoal cette année?

Montpellier, la pression du champion?

Bien évidemment, Montpellier tient la corde. Premier de la Ligue 1 avec 3 points d'avance sur Paris et 5 points sur Lille, les sudistes possèdent un petit matelas de sécurité. Et les statistiques sont également pour les montpellièrains: sur les 9 dernières saisons, 1 seule équipe a vu le titre lui échapper en étant en tête à 3 journées de la fin. Et encore, cette équipe est l'OM, alors premier à égalité avec Bordeaux, mais devant par différence de but au soir de la 35ème journée de la saison 2008/2009. Tous les voyants semblent être au vert pour Montpellier.

Mais la situation n'est pas si belle qu'elle n'y paraît. En effet, la dernier match contre Evian a peut être laissé plus de traces qu'il n'y parait. Alors que Montpellier était intraitable aàdomicile depuis le début de saison, ils ont fait preuve de beaucoup de fébrilité et de nervosité sur ce match. A la clé donc un match nul plutot chanceux aux vues du scénario, et l'expulsion de Belhanda qui manquera sûrement le reste de la saison. En plus de deux points, c'est son maître à jouer et son meilleur joueur que René Girard a perdu. Et surtout,  les joueurs de Montpellier ont montré leurs premiers signes de fébrilité, signe qu'ils commencent à se rendre compte qu'ils jouent le titre. Et le monis que l'on puisse dire c'est que la bande à Loulou Nicollin ne respire pas la sénérité: la ligue 1 a vibré cette semaine au rythme des déclarations chocs de Belhanda et des tentatives d'extinction d'incendie de Nicollin et Girard. Toujours est il que Montpellier est encore premier, et possède toujours un joker sur Paris et 2 sur Lille. Et vu le calendrier qui les attend calendrier, ce ne sera pas du luxe. Après s'être déplacé chez des rennais qui jouent encore leur place en Europa League, Montpellier recevera Lille pour ce qui sera peut-être la "finale" de ce championnat version 2011/2012, avant d'aller rendre visite à une équipe d'Auxerre qui jouera surement encore sa survie en ligue 1.

Paris le mieux placé?

Paris est donc en embuscade à la seconde place.Mais les parisiens ont connu un sacré coup d'arrêt avec leur défaite à Lille. Alors annoncé mort et contraint à lutter pour conserver sa seconde place, le PSG a parfaitement réagi et profité du faux-pas montpelliérain pas pour revenir à portée de fusil de Montpellier. De plus, grâce à leur large succès contre Sochaux, les parisiens n'ont plus le désavantage de la différence de but: revenu à seulement 1 but de Montpellier, une défaite du club héraultais et un sans faute du PSG offrirait le titre au club de la capitale. Un scénario pas si farfelue quand on voit le calendrier des deux clubs. Car pendant que Montpellier jouera à Rennes et à Auxerre, et recevera Lille, Paris se rendra à Valenciennes et Lorient, et recevera Rennes. Plus facile que le leader donc. Surtout que Paris a rassuré avec ce match contre l'ASSE. Fébrile contre Auxerre et à Lille, Paris a à chaque fois cédé du terrain après avoir ouvert le score. Cette fois, Paris a dominé la partie de la tête et des épaules. De quoi pouvoir toujours rêver du titre.

La folle remontée lilloise?

Mais un troisième club s'est invité à la fête. Fort de ses 7 victoires sur les 8 derniers matches, le champion en titre s'est offert le droit d'un fol espoir: conserver son titre. Pourtant toujours à longueur respectable (10/11points), les dogues ont réussi à revenir à 5 points du leader, et à 2 points de la seconde place. Bien évidemment les nordistes n'ont plus leur destin en main. Mais leur folle série leur donne le droit d'y croire. Surtout que le calendrier leur est largement favorable. Ils sont les seuls du trio de tête à recevoir deux fois (Caen et Nancy), et se déplaceront à Montpellier. La forme des lillois est indéniable. Et cela grâce à un Eden Hazard brillant de mille feux. Meilleur buteur et meilleur passeur sur l'année 2012, Hazard effectuera ses 3 derniers matches dans l'héxagone, et souhaite réaliser quelques chose de grand pour récompenser son club formateur. Maintenant, pensons à un scénario pas si impossible que cela: Montpellier n'arrive pas à s'imposer à Rennes, tout comme Paris à Valenciennes. Lille, en s'imposant face à Caen serait revenu à deux ou trois points de Montpellier, et à égalité avec Paris (ou un point devant) mais avec une meilleur différence de but. Le match à Montpellier serait donc une véritable finale où personne n'aura le droit à l'erreur: une victoire de Montpellier offrirait le titre aux héraultais, une victoire liloise placerait Lille en tête, avec la réception de Nancy juste derrière, et un nul offrirait à Paris une chance de repasser devant tout ce beau monde. Bref, à seulement 3 matches de la fin, bien malin serait celui qui reussit à donner l'identité du futur champion, pour le plus grand bonheur de tous les fans de football.

 

(source image: rtl.fr)