Lyon démarre bien sa saison

L’Olympique Lyonnais a remporté le Trophée des Champions aux tirs au but face à Montpellier

Lyon démarre bien sa saison
Montpellier
2
2
Lyon
Montpellier: Jourdren – Congré, Yanga-Mbiwa, Hilton, Bedimo – Saihi, Estrada, Cabella (Camara 65ème) – Utaka, Mounier (Stambouli 81ème), Herrera (Charbonnier 75ème)
Lyon: Lloris - Dabo (Réveillère 82ème), Koné, Cris, Cissokho - Fofana, Gonalons – Briand, Gourcuff, Lacazette - Gomis (Benzia 66ème)
SCORE: Utaka (27ème) et Herrera (56ème, sp) pour Montpellier – Gomis (44ème) et Briand (77ème) pour Lyon
ARBITRE: Arbitrage de M. Gonzalez - Avertissements pour Yanga-Mbiwa, Bedimo et Lacazette - Expulsion d'Estrada
ÈVÉNEMENTS: Trophée des Champions - Red Bull Arena à New York

Le trophée des Champions avait lieu cette année à New York, dans la Red Bull Arena que connait bien Thierry Henri. Certes, cette compétition est bien plus un match d’exhibition qu’une véritable finale et un véritable trophée, surtout à cette période de l’année où les équipes sont encore en préparation et les effectifs en pleine construction.

Il n’en reste pas moins qu’il est toujours plus intéressant de remporter ces matchs pour faire le plein de confiance, même si cela n’offre aucune garantie sur la suite de la saison, comme l’a illustré à ses dépens l’OM, vainqueur l’an dernier.

Pour l’instant, l’OL est tout à la joie d’avoir gagné. Mises de côté pour un temps les déclarations explosives du président Aulas, oubliés un instant les soucis de budget et de mercato.

Montpellier a pourtant maîtrisé la première mi-temps. Utaka ouvre d’ailleurs le score (1-0, 26ème). Mais Lyon revient une première fois au score juste avant la mi-temps, Gomis plaçant une tête décroisée sur un centre de Gourcuff (1-1, 44ème).

Dès la reprise, Montpellier pousse de plus belle et reprend l'avantage au score sur un pénalty transformé par Herrera, qui devra faire oublier Giroud, après une main involontaire dans la surface de Gomis sévèrement sifflée par l'arbitre américain (2-1, 55ème). Mais Lyon ne s’en laisse pas compter et revient une seconde fois au score.  Lacazette déborde côté gauche avant de centrer au second poteau où Briand place une reprise de volée imparable (2-2, 77ème).

Plus rien ne sera marqué durant la fin du match. Le règlement ne prévoyant pas de prolongations, les deux équipes passent directement aux tirs au but, où les lyonnais se montreront plus efficaces. Ils ajoutent un septième trophée des champions au palmarès du club.