Ajaccio sort du rouge

Quatrième victoire de rang pour l'ACA obtenue du coté de Valenciennes, peut-être la plus dure à obtenir mais la plus importante pour tout un groupe.

Ajaccio sort du rouge
Valenciennes FC
1
2
AC Ajaccio
Valenciennes FC: Penneteau - Mater (cap) , Rafael , Gil , Bong - Kadir , C.Sanchez puis P.A.Camara (64eme), Cohade , Danic puis Djuric (80eme) - Pujol pui Samassa (82eme), Aboubakar.
AC Ajaccio: Ochoa - F.Diawara , Maire , Medjani , Bouhours - Pierazzi (cap) , Mostefa - André puis Kinkela (84eme), Lasne , Tibéri puis Sammaritano (89eme) – Eduardo.
SCORE: Eduardo (6ème) et Kinkela (92ème) pour l’ACA ; Aboubakar (47ème) pour Valenciennes
ARBITRE: M. Fautrel
ÈVÉNEMENTS: Ligue 1 - 21ème journée - Stade du Hainaut à Valenciennes

Retour aux vicissitudes du championnat pour l'ACA après un intermède peu glorieux en coupe de France, éliminé par Bourg Péronnas club de CFA 3 à 2, « un match qui a laissé des traces » selon le coach acèiste. C'est avec une certaine appréhension que les hommes de Pantaloni, malgré trois victoires consécutives, se déplacent à Valenciennes ce dimanche. 

L'entame de match est délicate pour les insulaires. Valenciennes, rapidement en action se crée une grosse occasion dès la 4ème minute avec Cohade qui s'infiltre et centre fort, mais le ballon ne fait que frôler le crâne de Pujol. Décidés à ne pas subir, les ajacciens ripostent par des contre-attaques rapides. A la 6ème minute, Lasne centre pour Eduardo qui se défait de son vis à vis et trompe Penneteau d'une frappe croisée pleine de sang froid ! 0-1. 

Piqués au vif, les nordistes repartent de l'avant, mais sans ce montrer véritablement percutants, les ajacciens reculant de plus en plus. A la 23ème minute suite à un nouveau centre de Cohade, Pujol, dos au but, parvient à frapper en pivot, mais Ochoa est sauvé par son poteau. A la 30ème, le gardien mexicain s'envole et boxe le ballon sur une frappe lointaine. Plus rien de notable jusqu'à la mi-temps, et les 22 acteurs rejoignent les vestiaires sur ce score.

Mais les nordistes ne comptent pas en rester là, et dès la 47ème minute ils parviennent à égaliser sur une belle frappe lointaine signée Aboubakar. Les acéistes loin d'etre abattus, jouent crânement leur chance et par deux fois trouvent la barre transversale par Lasne à la 48ème et par Tibéri dix minutes plus tard. Le poteau va encore trembler à la 66ème, mais dans l'autre camp à la suite d'une géniale frappe enroulée de Danic. A la 72ème, Cohade bien servi dans la surface par Danic, crochète et tente une frappe travaillée qui  frôle le cadre.

Dans la foulée, Lasne tente de s'infiltrer dans la surface adverse et s'écroule. M. Fautrel estime qu'il a simulé et le sanctionne d'un second carton jaune, synonyme d'exclusion. Les valenciennois ne profitent pourtant pas de cette supériorité numérique. En effet, les ajacciens contiennent assez facilement leurs adversaires. La fin de la rencontre est pauvre en occasions. Mais, dans les arrêts de jeu, les corses ont une dernière offensive initiée par Sammaritano, tout juste entré, qui sert Eduardo (auteur d'une grosse prestation). Ce dernier décale Kinkela, entré également peu de temps auparavant, qui pénètre dans la surface de réparation, provoque la défense sur le coté gauche avant d'envoyer une superbe frappe enroulé hors de portée de Penneteau, qui ne peut que constater les dégâts 1-2.

Grâce à ce succès, 4ème victoire de rang, les ajacciens quittent la dernière place et sortent même de la zone de relégation, doublant leurs adversaires du soir au classement en s'emparant de la 15eme place. Une grosse bouffée d'oxygène pour un groupe que l'on croyait moribond et condamné à l'issue de la 16ème journée.