"Sir" Alex limogé

Arrivé au Stade Brestois le 6 mai 2009, il y a 3 ans presque jour pour jour, le successeur de Gérald Baticle est à son tour mis sur la touche. Malheureux 18e et premier relégable, le Président Michel Guyot a décidé d'introniser son directeur sportif Corentin Martins à la barre du bateau breton. La situation ne nécessitait pas forcément un changement de coach surtout quand on connaît les qualités d'Alex Dupont.

"Sir" Alex limogé
5 matchs de trop pour Alex Dupont

Sauveur de Brest en 2009, Alex Dupont est chassé de son poste alors que son équipe est relégable mais pas dans une situation catastrophique. Corentin Martins succède à l'homme avec qui il était en conflit ouvert depuis plusieurs semaines.

Avec les moyens du bord

Coup de tonnerre à Brest avec ce départ forcé de l'entraîneur Alex Dupont ! Cette saison, les brestois ont été relégables aux 7e et 8e journées, ils ont semblé commencer véritablement leur saison à la 12e journée avec leur première victoire de la saison contre Lorient à domicile lors d'un match plutôt convaincant http://www.vavel.com/fr/football/brest/16913-une-premiere-et-la-maniere.html. L'équipe navigue alors entre la 11e et 14e place au classement de Ligue 1. Mais depuis le 10 mars, l'équipe plonge doucement avec 6 défaites pour une seule victoire contre le LOSC. Alex Dupont et ses joueurs dégringolent à la 18e place depuis sa dernière défaite face à Rennes. 2012 n'a été égayé que par 3 victoires à domicile contre Nice en janvier (1-0), Marseille en février (1-0) et récemment le 7 avril dernier contre Lille (3-1). Plus faible attaque (28 buts), Alex Dupont a perdu Nolan Roux cet hiver mais possède la 3e défense grâce notamment à Zébina et Baysse. Le Stade Brestois n'a remporté que 6 matchs cette saison, soit une victoire de plus que la lanterne rouge auxerroise. Les bretons paient leur parcours à l'extérieur où l'équipe n'est revenue qu'avec 8 points pour 8 matchs nuls et 8 défaites.

Homme de prouesses

Pourtant, les situations difficiles et les exploits, Alex Dupont connaît. Arrivé à Gueugnon en 1998, avec deux saisons honorables en 2e division (6e puis 5e), il réussit la prouesse de remporter la 6e édition de la Coupe de la Ligue avec Les Forgerons. En battant 2-0 le PSG d'Okocha, les gueugnonnais remportent leur unique trophée majeur et participeront à la coupe UEFA. Après ce succès, Alex Dupont découvre la Ligue 1 avec Sedan. Il ne tarde pas à mettre en place une machine à gagner. A la surprise générale, les Sangliers sont 3e du championnat à mi-parcours et finissent 5e avec une nouvelle qualification pour la coupe UEFA pour l'entraîneur dunkerquois. La saison suivante sera de courte durée puisque Dupont est limogé au bout de seulement 7 matchs et une 11e place, remplacé par son adjoint Henri Stambouli arrivé 2 mois auparavant.

Le calme avant Brest

De retour en France en 2004 après un poste de sélectionneur adjoint du Qatar, il pose ses valises à Laval pour aider Francis Smerecki à sauver Laval, alors en D2, d'une relégation. La suite est plus compliquée avec un passage à Amiens en Ligue 2 et un come-back à Gueugnon où il ne réussit plus de miracle. Enfin, ce sera au tour de Brest en mai 2009, 16e de Ligue 2, d'engager le nordiste pour un sauvetage d'urgence. Ce qu'il réussit avec 2 victoires en 4 matchs et remonter au 14e rang. Une nouvelle belle aventure débute. La saison suivante, Alex Dupont propulse le Stade Brestois sur le podium avec le titre honorifique de vice-champion. Bruno Grougi (10 passes décisives) et Nolan Roux (15 buts) participent à la récompense du trophée UNFP de meilleur entraîneur de Ligue 2. Son retour parmi l'élite s'effectue en douceur, ce qui ne l'empêche pas de prendre la pôle-position les 11e et 13e journées et de se positionner à la 7e place à la trêve. La suite sera moins heureuse, les bretons finiront 16e à 2 points de la relégation.

Corentin Martins, le novice

Il reste 5 matchs à Corentin Martins pour sauver le club. Si sa mission n'est pas impossible, elle semble beaucoup plus compliqué pour lui que pour Alex Dupont. Hier encore directeur sportif, Corentin Martins se retrouve sur le banc brestois avec une mince carte de visite. Elle se résume à un titre de champion de DH Bretagne en 2007 et une montée en CFA2 avec le Stade Quimpérois. Brest méritait certainement mieux pour espérer garder son ticket en Ligue 1. Le premier match de Martins sera certainement décisif avec un déplacement chez le dernier : Auxerre. La victoire est même impérative avant de gérer la réception de Toulouse et le déplacement à Lyon. Les bretons finiront en recevant Valenciennes puis iront à Evian.