Un ETG au top de sa forme

Evian TG est allé s'imposé trois buts à zéro face à une timide équipe de Valenciennes. Pour la première fois en 2012, les Roses repassent en première moitié de tableau (9èmes).

Un ETG au top de sa forme
L'équipe d'Angoula comptabilise désormais onze victoires en Ligue 1 cette saison.
Valenciennes FC
0
3
Evian TG
Valenciennes FC: Penneteau - Ducourtioux, Isimat-Marin, Angoua, Mater - Gomis, Kadir, Cohade, Danic (M.Samassa, 59e), Dossevi (Djuric) - Aboubakar.
Evian TG: Andersen - Angoula, Wass, Mongongu, Dja Dje Dje - Kahlenberg (Rabiu, 74e), Poulsen, Sorlin - Berigaud, Sagbo (M'Madi), Khlifa.
SCORE: 0-1 : Khlifa (28e) 0-2 : Bériguaud (34e) 0-3 : Sagbo (sp, 43e)
ARBITRE: Clément TURPIN

L'ETG n'a quasiment plus rien à craindre concernant une possible relégation en fin de saison. Neuvièmes avec neuf points d'avances sur la zone rouge, les hommes de Pablo Correa peuvent s'ôter une bonne dose de pression avant d'accueillir Toulouse la semaine prochaine. Pour Valenciennes, la tâche sera en revanche légèrement plus compliquée.

 

Une première période à sens unique

Malgré deux jolies occasions au quart de jeu, puis à la 25ème minute, Valenciennes eut bien du mal à contenir les assauts evianais. Dépassés dans tous les compartiments du jeu, les Nordistes encaissèrent un premier but à la demi-heure de jeu. Khlifa, bien servi par Kahlenberg trompa Penneteau d'une jolie frappe croisée (0-1).  Quelques minutes plus tard (34ème), Kévin Bériguaud ridiculisa à lui tout seul la défense valenciennoise, avant de marquer d'une frappe écrasée un peu chanceuse, faisant ainsi le break pour l'ETG (0-2). Et comme si cela ne suffisait pas, Sagbo transforma juste avant la pause un penalty, suite à une main dans la surface de Ducourtioux (0-3).

 

VA n'a pas su réagir

Au retour des vestiaires, Evian ne lâcha pas prise, et c'est même Sagbo qui se procura la première occasion de cette seconde période. Après avoir passé en revue toute la défense adverse, sa frappe fut claquée au dessus de la barre par le portier valenciennois. Les Nordistes auraient pu sauver l'honneur à l'heure de jeu, mais Aboubakar et Samassa furent incapables de marquer, malgré leur position idéale. Andersen, impeccable durant ce match sauva les siens à plusieurs reprises en l'espace de quelques secondes. Derrière, Valenciennes se compliqua la tâche, et laissa l'ETG filer vers une onzième victoire en championnat plus que méritée.