Lille met la pression

Lille s'est imposé 2-0 à Dijon au terme d'un match maîtrisé mais tendu. Mais ni un terrain détrempé, ni un arbitre peu inspiré, ni même les dijonnais n'ont pu faire obstacle aux dogues qui, grâce à ces trois points, ne sont plus qu'à 2 points des parisiens.

Lille met la pression
Dijon FCO
0
2
Lille Olympique Sporting
Dijon FCO: Reynet – Varrault (Bamba, 46’), Meïté (cap.), Paulle, Souprayen –Kumordzi, Corgnet, Sankharé, Bauthéac – Koné (Kakuta, 62’), Jovial (Diabaté, 80’)
Lille Olympique Sporting: Landreau – Debuchy, Basa, Chedjou, Béria – Mavuba (cap.), Gueye, Pedretti – Cole (Bruno, 64’), Roux (De Melo, 68’), Hazard (Digne, 80’)
SCORE: Mavuba (39’), Hazard (45’) pour le LOSC
ARBITRE: Avertissements : Koné (43’), Sankharé (70’) pour le DFCO ; Basa (50’), Debuchy (61’), Bruno (67’), Chedjou (82’) pour le LOSC Expulsions : Gueye (36’) pour le LOSC ; Meité (46’) et Kumordzi (77’) pour le DFCO
ÈVÉNEMENTS: 33ème journée de Ligue 1 au Parc des Sports Gaston Gérard

Lille se déplacait en Côte d'Or avec encore en tête la cinglante défaite à Brest (1-3). A l'heure de lancer le sprint final, le faux pas était interdit. A 7 et 5 points des deux équipes de tête, mais à 6 points du 4 ème, les lillois se devaient de remporter ce match pour encore espérer une qualification directe pour la Ligue des Champions, voire mieux. Et c'est sur une pelouse plus proche de la piscine que du terrain de foot que Dijon recevait le Losc ce samedi.

Le début du match est très brouillon de la part des deux équipes. En même temps, la pelouse n'aidait pas: la moindre passe trop peu appuyée était stoppée par les flaques d'eau présentes un peu partout sur la pelouse. Après 10 minutes de tatonnement, Eden Hazard est le premier à se mettre en action. Parti côté gauche, la pépite belge donne le tournis à Varrault avant de repiquer vers le centre et de décocher une frappe enroulée du droit, qui passe de très peu à côté (10'). La réponse dijonnaise est immédiate. Jovial rate totalement sa frappe, qui se transforme finalement en excellente passe pour Koné, mais Béria est vigilant (12'). Les débats sont équilibrés et chaque équipe se rend coup pour coup, jusqu'à cette 35ème minute.

Une exclusion en guise d'electro-choc

Sur un tacle glissé sur le ballon plutot correct, Ruddy Buquet sort le carton rouge, sous l'incompréhension la plus totale des lillois. Le tacle était certes impressionnant, compte tenu du terrain détrempé et de la glissade de Gueye sur plusieurs mètre, mais à aucun moment le geste n'a parut mettre en danger l'intégrité physique de Jovial. Mais les dogues vont amener la meilleure réponse possible: celle du terrain. sur un modèle de contre-attaque, Hazard centre pour Mavuba qui décoche un plat du pied pleine lucarne (0-1, 38'). Lille ouvre le score malgré leu infériorité numérique! Pas le temps de souffler pour les nordistes. Mais Landreau est vigilant et sort au devant de Koné (40'). Mais ce sont bien les lillois qui se montrent les plus dangereux depuis leur infériorité numérique. Hazard expédie d'abord un coup franc en pleine lucarne, bien boxé par Reynet (44'). Juste avant la mi-temps, Lille va asséner un second coup de poignard. Toujours sur un contre éclair, Pedretti lance Roux côté gauche. L'ancien brestois remise pour Hazard qui trompe Reynet (0-2, 45+1). L'arbitre siffle la mi-temps sur ce score de 0-2.

A peine revenu sur le terrain, Mr Buquet va remettre les deux équipes à égalité. Meité tacle Roux de manière un peu trop virile pour l'arbitre. Même action et même sanction que pour Gueye: carton rouge. A 10 contre 10 et avec deux buts de retard, la tâche s'annonce impossible pour les dijonnais. Il n'y aura d'ailleurs pas grand chose à relever dans cette seconde période décousu et sans rythme: Dijon se montre désorganisé et maladroit devant le but, Lille se contente de gérer son avance et d'exploiter quelques bons contres. Au final, le seul à se mettre en valeur sur cette deuxième mi-temps est..... Rudy Buquet. Alors que Hazard file vers le but, Kumordzi assène une vilaine semelle sur le mollet du belge. L'arbitre laisse l'action se dérouler, De Melo vendangeant totalement l'action, puis revient vers le défenseur dijonnais pour lui mettre un carton rouge direct! (77') Le spectacle a été plutot pauvre sur ce match, et les décisions de l'arbitre laisseront surement place à controverse. Mais toujours est il que les lillois, grâce à ces trois points, reviennent à seulement deux points de Paris. Et aux vues du train de sénateur du PSG, et avant leur confrontation de dimanche prochain au Stadium Nord, tous les espoirs sont permis pour les nordistes.