Lille passe en mode sexy

Lille passe en mode sexy

2012 est l'année d'une nouvelle naissance pour le LOSC. Le club souhaite s'installer durablement parmi les meilleurs clubs de la Ligue 1. Après un doublé coupe-championnat en 2011 et une place sur le podium qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions, le LOSC s'habitue aux plus belles confrontations européennes. En y ajoutant un stade flambant neuf et un recrutement de premier choix, les lillois affirment haut et fort leur nouveau statut.

Le club du Président Seydoux possède tous les atouts en main pour réussir une magnifique saison. La coupe d'Europe, le stade et les joueurs sont en coulisses. La saison peut débuter.

Le Grand Stade Lille Métropole

Enfin sorti de terre après deux ans de travaux, le Grand Stade du LOSC pourra accueillir ses joueurs et ses supporters dans une enceinte digne de ses résultats. Terminé le temps où le LOSC devait s'expatrier au stade Bollaert ou au Stade de France pour assouvir ses épopées européennes. Le Grand Stade, dont le naming est en cours d'étude, est l'outil qui manquait au lillois après avoir investi les lieux d'entraînement du domaine de Luchin et ses 43 hectares, un modèle en France et en Europe. Le Président Seydoux dote le Nord de la France d'une enceinte exceptionnelle avec le premier Grand Stade multifonctionnel de France. Il accueillera des événements sportifs et culturels d'envergure internationale grâce à ses 5 grandes configurations.

Au delà des matchs du LOSC qui sera le club résident et dont la capacité sera de 50 000 places, le Rugby y trouvera aussi sa place comme l'atteste le test match du XV de France contre l'Argentine le 17 novembre 2012. L'enceinte pourra également héberger les plus grands concerts grâce à ses installations et leur modularité. Une Grande Arena de 16 000 à 25 000 places pour les spectacles et autres concerts, de 19 000 à 30 000 places, pour accueillir les plus grandes affiches de Sport Indoor de tennis, de basket, de handball, de volleyball, de natation, etc. ... Le LOSC passera donc du Stadium de Villeneuve d'Ascq, comparé par les émissaires de l'UEFA en 2005 à un « stade de la République tchèque », à un stade labellisé 5 étoiles par l'UEFA. Enfin, le Grand Stade Lille Métropole accueillera également des matchs de l'Euro 2016.

Mercato prometteur

La recette pour remplir le Grand Stade est simple. Il faut une grande équipe dans un grand stade. Le départ programmé de la pépite Eden Hazard pour 40M€ à Chelsea aurait pu chambouler les plans du Président Seydoux. D'autant plus que Joe Cole, de son côté, est retourné à Liverpool après son prêt. Mais les dirigeants ont vite réagi en enrôlant d'abord Marvin Martin néo-Bleu et courtisé par les lillois depuis 1 an. Ensuite l'international ivoirien Salomon Kalou titulaire lors de la dernière finale de la Ligue des Champions et laissé libre par Chelsea.

Le LOSC recrute qualitativement avec les signatures de Steeve Elana, l'un des meilleurs gardiens du dernier exercice, l'international espoir Djibril Sidibé convoité par Lyon et du jeune belgo-grec Viktor Klonaridis. Mais le Mercato n'est peut-être pas fini puisque l'attaquant international capverdien du Havre Ryan Mendes attend le feu vert de son Président pour être transféré dans la capitale des Flandres. Le LOSC souhaiterait également compléter son secteur défensif. Le nom de l'international danois de Wolfsburg Simon Kjaer revient avec insistance. En cas de départ de Mathieu Debuchy, l'international portugais José Bosingwa pourrait être contacté.

Partenariat avec ses voisins Belges

Le LOSC aura un effectif bien fourni pour cette nouvelle et longue saison. Bien que le tour préliminaire de la Ligue des Champions ne s'annonce pas aisé (tirage possible : SC Braga, Dynamo Kiev, Panathinaikos, Spartak Moscou, Fenerbahce SK, Udinese Calcio entre autres), les lillois ont bien l'intention de vivre la Ligue des Champions dans leur nouvelle antre. Le prestige de cette compétition et la rémunération qui en découle (bien que dernier de son groupe le LOSC a encaissé 19M€ pour la dernière édition) deviennent indispensable pour la continuité de l'évolution pour le club phare du Nord Pas-de-Calais. Ainsi, le LOSC a décidé de gérer autrement son antichambre pour les années futures. En mettant de côté son équipe B en division CFA considéré comme obsolète par les dirigeants qui souhaitaient créer un championnat des réserves pros.

Suite à la liquidation judiciaire du voisin de l'Excelsior Mouscron en Belgique en 2009 alors pensionnaire de la 1ère division, le club disparaît et renaît en 4e division sous le nom du Royal Mouscron-Peruwelz. Le 4 novembre 2011, le LOSC et le RMP officialisent leur partenariat et annoncent l’entrée du club lillois dans le capital du club belge. Puis en mai 2012, ils officialisent la prise de participation majoritaire du club lillois après la montée du club belge en 2e division. Le LOSC vient d'y envoyer 3 de ses jeunes joueurs en prêt (Alexandre Oukidja, Arnaud Souquet et John Jaro Ruiz) ainsi que Domrane Jugurtha en fin de contrat. Le niveau sera supérieur au CFA et les jeunes lillois pourront s’aguerrir devant plusieurs milliers de spectateurs. De plus, le groupe belge s'entraînera également au domaine de Luchin.