Les Merlus sombrent face à Nice

Défaits à Nice (2-0) cet après-midi, les lorientais sont relégables pour la première fois de la saison. En infériorité numérique suite à l'expulsion d'Alaixys Romao, Lorient s'incline de nouveau face à un concurrent direct pour le maintien. Rien de très rassurant à une semaine du choc face au leader montpelliérain.

Les Merlus sombrent face à Nice
Anthony Mounier a inscrit sur son huitième but en Ligue 1 cette saison.
OGC Nice
2
0
FC Lorient
OGC Nice: David OSPINA; Renato CIVELLI, Drissa DIAKITE (Kévin GOMIS, 72e), François CLERC; Didier DIGARD, Fabrice ABRIEL (Kévin ANIN, 61e), Kafoumba COULIBALY, Anthony MOUNIER, Julien SABLE; Elliot GRANDIN, Esmael GONÇALVES (Eric MOULOUNGUI 68e)
FC Lorient: Fabien AUDARD; Grégory BOURILLON, Alaixys ROMAO, Bruno ECUELE MANGA, Lucas MAREQUE, Lamine KONE (Maxime BACA, 69e); Arnold MVUEMBA, Sigamary DIARRA, Mathieu COUTADEUR; Jérémie ALIADIERE, Yann JOUFFRE (Mathias AUTRET, 67e)
SCORE: 0-1 : A. Mounier (49e) 0-2 : R. Civelli (58e)
ARBITRE: Fredy FAUTREL
ÈVÉNEMENTS: 79e: A. Romao (exp.)

Cet après-midi au stade du Ray, Nice (17ème) accueillait Lorient (16ème), dans un match décisif dans la course au maintien. En cas de défaite, l'une de ces deux équipes pouvait se retrouver relégable. Une position difficile dans laquelle sont désormais les lorientais, défaits face aux Aiglons par deux buts à zéro.

 

Une première mi-temps timide

Dans ce match de la peur, les deux formations n'osèrent pas trop se découvrir, même si les Lorientais semblèrent plus habiles balle au pied. Pas d'énormes tentatives de part et d'autre, même si Anthony Mounier se procura une jolie occasion (13e), sans toutefois trouver le cadre. La réponse lorientaise fut immédiate, puisqu'au quart de jeu, Ecuele Manga, lancé en profondeur par Aliadière buta de justesse sur Ospina. Bien en place défensivement, les deux équipes retournèrent aux vestiaires sur un score nul et vierge, malgré une meilleure maîtrise de la part des lorientais.

 

Nice réagit enfin

Statiques en première période, les Aiglons prirent les devants au retour des vestiaires. Dès la 49ème minute de jeu, Coulibaly fit partir Mounier dans la profondeur, qui ajusta Audard d'une jolie frappe enroulée intérieur pied gauche (1-0). A la peine, les Merlus concédèrent même un second but peu avant l'heure de jeu. Suite à un coup franc de Grandin, Civelli s'imposa dans les airs face à Lamine Koné et prit de vitesse Fabien Audard, sorti un poil top tôt (2-0).

 

Lorient dans le rouge

Complétement déstabilisés, les lorientais s'enfoncèrent encore plus à dix minutes du terme, lorsque Romao fut explusé pour un tacle à retardement sur Mouloungui. En supériorité numérique, les Niçois surent contrôler leur avantage au score, même si une énorme mésentente entre Digard et Ospina aurait pu offrir un but à Emeghara, lui-même surpris par cette action. Relégable pour la première fois de la saison, le FCL devra se surpasser dans cette fin de championnat qui s'annonce compliquée. Au programme pour les trois prochaines semaines, Montpellier, Lyon et Marseille. Pas vraiment de quoi redonner le sourire aux Tangos.