L'OL s'est fait peur

L'OL s'est fait peur

Rapidement menés (0-2) par des Lorientais entreprenants, les Gones ont arraché la victoire dans le dernier quart d'heure (3-2). A six points du LOSC, le podium reste encore loin pour l'OL.

Olympique Lyonnais
3 2
FC Lorient

A défaut d'avoir proposé un beau jeu à son public, l'Olympique Lyonnais aura au moins eu le mérite de les faire vibrer en inversant une situation pourtant compromise. Menés de deux buts d'avance à la demi-heure de jeu, les Lyonnais sont allés gagner au courage contre équipe lorientaise séduisante mais trop dispersée. Il reste désormais cinq matches à Lyon pour rattraper son retard de six points sur Lille, troisième.

 

Quand Lorient balade l'OL

Peu après le coup d'envoi, tout semblait propice à un bon début de match lyonnais. Un public motivé, des joueurs très mobiles et des lorientais regroupés en défense, soit de quoi passer une sympathique soirée football à Gerland. Et pourtant...Au fil des minutes, le rythme du match baissa, laissant même les visiteurs prendre le contrôle du jeu et contre toute attente, mener dès la 22ème minute, suite à un but de Monnet-Paquet, bien servi par Aliadière (0-1). En difficulté après cette ouverture du score, les Lyonnais concédèrent un second but cinq minutes plus tard. A la suite d'une mauvaise relance de Cissohko, Autret vint tromper un Lloris, une nouvelle fois délaissé par ses défenseurs (0-2). Touché dans son orgueil, le brésilien Cris réussit à réduire le score sur corner à la 38ème minute, d'une jolie reprise de volée, redonnant de la voix au Stade Gerland (1-2). Un but qui ne traumatisa pas les lorientais qui se procurèrent deux jolies occasions juste avant la pause.

 

La prise de conscience lyonnaise

Au retour des vestiaires, Rémi garde ne tarda pas avant de faire rentrer Bafétimbi Gomis à la place d'un Clément Grenier en dessous de tout. Une tactique portée vers l'offensive qui s'avéra payante, puisque Lisandro égalisa à la 77ème minute d'une jolie frappe croisée (2-2). Le buteur argentin, loin d'être dans un grand jour, concrétisa ce qui dut être sa seule vraie occasion de la seconde période. Mais alors que le match semblait se diriger tout droit vers un match nul, Gomis, en pleine forme, donna l'avantage aux siens en fusillant le portier lorientais, suite à un corner dévié par Cris (3-2). Une victoire miraculeuse qui redonne de l'espoir à l'OL pour cette fin de saison plus compliquée que prévue. En revanche pour Lorient, la tâche s'annonce plus difficile.

 

 

Fiche technique:
Olympique Lyonnais: Lloris; Cris, Lovren, Dabo, Cissokho; Källström (Pied, 83e), Grenier (B. Gomis, 52e), Gonalons; Lisandro, Lacazette, Briand (Gourcuff, 69e)
FC Lorient: Audard (Chaigneau, 16e); L.Koné, Ecuele Manga, Bourillon, Le Lan (Coutadeur, 79e); Lautoa, Mvuemba, Jouffre, Autret (J. Campbell, 65e); Aliadière, Monnet-Paquet
SCORE: 0-1 : K. Monnet-Paquet (22e) 0-2 : M. Autret (27e) 1-2 : Cris (38e) 2-2 : L. Lopez (77e) 3-2 : B. Gomis (84e)
ARBITRE: Sébastien MOREIRA
ÈVÉNEMENTS: