Montpellier veut éviter le piège

Déplacement périlleux pour les leaders du championnat qui se rendent ce samedi à Gaston Girard chez une équipe en net besoin de points.

Montpellier veut éviter le piège
Montpellier veut éviter le piège

René Girard résume parfaitement à lui seul la situation à laquelle lui et ses joueurs seront confrontés ce week end : cette rencontre entre Dijon et Montpellier sera « un match piège par excellence ». En effet, l’époque à laquelle le club de Loulou Nicollin chassait les gros de notre championnat, souhaitant ramener en Languedoc Roussillon les 3 points de la victoire, symbole du trophée de cette chasse qui pouvait s’avérer fructueuse, est bel est bien révolue. Car aujourd’hui les rôles ont changé, et c’est le chasseur qui se retrouve désormais chassé.

Il est vrai que pour toutes ces équipes moins bien classées, le plaisir de battre le leader de la Ligue 1 peut s’avérer jouissif , voire transcendant. Et même si l’écart sur le papier entre les deux formations peut être abyssal, la vérité provient le plus souvent du carré vert. Les « exploits » sur ce genre de rencontre peuvent se jouer sur un infime détail : une motivation plus importante d’un côté, un match trop vite joué dans sa tête de l’autre.

Cette rencontre face à Dijon qui occupe la 15ème place avec 26 points et qui compte seulement 3 points d’avance sur la zone de relégation, servira de test aux Montpelliérains, puisqu’il est important de prendre en compte la suspension du meilleur buteur du club, Olivier Giroud, qui a écopé de 3 cartons jaune en moins de 10 rencontres. Une absence à laquelle pourrait aussi s’ajouter celle de Younes Belhanda, qui a ressenti une douleur à la cuisse après le match contre Bordeaux. René Girard n’a pourtant pas encore annoncé si le marocain sera forfait ou non, mais il ne souhaite prendre aucun risque. En ce qui concerne le poste vacant en attaque, le coach héraultais n’a pas décidé qui de John Utaka ou encore de Souleymane Camara remplacerait Giroud. Il sait en revanche que son club va traverser une période difficile, de part la forte médiatisation autour de sa formation mais aussi aux vues des prochains matchs face à des concurrents luttant pour leur survie dans l’élite. Les Montpelliérains sont donc prévenus et savent qu’une erreur à Gaston Girard peut leur couter la place de leader si le PSG venait à l’emporter contre l’AC Ajaccio dimanche.

Pour Geoffrey Jourdren, la place de leader de son club n’est « qu’anecdotique »

Très peu souvent mis sur le devant de la scène médiatique, c’est pourtant en toute disponibilité et en toute simplicité que Geoffrey Jourdren, gardien de Montpellier, a bien voulu répondre à nos questions. Tout comme son entraîneur René Girard, le numéro 16 du club s’attend à jouer une partie  compliquée car il sait que son équipe sera  attendue par l’adversaire.

 

"Comment abordez-vous cette rencontre face à Dijon, une équipe en quête de points ?

Le match de Dijon s'annonce difficile car comme vous l’avez dit, c’est une équipe qui a vraiment besoin de points. Et ça sera d’autant plus compliqué pour nous car les Dijonnais reçoivent le leader.

 

Vous êtes leader depuis le week-end dernier. Le discours de René Girard a-t-il changé cette semaine à l'entrainement?

La place de leader pour nous est anecdotique, ça ne change pas notre manière de faire les choses. On prend match par match et on voit ce que ça donne ensuite.

 

Le titre de champion de France, c'est possible?

Tout est possible dans le football, mais nous, ce que l’on souhaite, c’est être européens à la fin de la saison, c’est à dire se retrouver entre la première et la cinquième place, c’est tout."

 

Les équipes probables :

Dijon : Reynet – Diabaté, Souprayen, Meité, Varrault - Sankharé, Kumordzi –Kakuta, Corgnet, Koné - Jovial.

Montpellier : Jourdren – Bocaly, Yanga-Mbiwa, Hilton, Bédimo – Saihi, Estrada – Camara (ou Utaka), Cabella, Ait Fana –Utaka (ou Camara).