Montpellier veut continuer sur sa lancée

Toujours invaincus depuis la trêve hivernale, les joueurs de René Girard souhaitent maintenir le rythme effréné que leur propose le PSG, principal rival pour le titre. Mais l’opposition qui les attend ce soir face à des Caennais en net regain de forme s’annonce pour le moins compliquée.

Montpellier veut continuer sur sa lancée
Montpellier veut continuer sur sa lancée

Ils sont attendus et ils le savent. La semaine dernière déjà, Montpellier n’est pas passé loin du zéro pointé mais a su trouver les ressources nécessaires pour arracher ce petit point du nul à Dijon, mérité,  soi dit en passant. Ce week-end, c’est une autre équipe mal classée qui vient s’opposer aux Montpelliérains dans leur antre de la Paillade et en prime time,  s’il vous plait.

Devant les caméras de Canal Plus, René Girard pourra toutefois compter sur les retours de son attaquant vedette Olivier Giroud, suspendu lors du match précédent, et de son maître à jouer, Younes Belhanda, quant à lui blessé. Mais le coach Montpelliérain pourra aussi s’appuyer sur son milieu Marco Estrada, auteur de trois passes décisives lors des quatre dernières rencontres. Le groupe, complet et en pleine forme, sera surement galvanisé par le fait de clôturer cette 27ème journée et donc de connaitre tous les résultats précédents. Le petit coup d’œil qui se jettera sur celui du PSG qui se déplace à Dijon à 17 heures sera instinctif, parions le.

Car l’enjeu est simple : si Paris venait à être accroché sur la pelouse de Gaston Gérard et que Montpellier gagnait avec plus de deux buts d’écart, c’est bien le club héraultais qui se retrouverait leader, et ce durant une semaine. Bien évidemment, les joueurs du président Loulou Nicollin ne cessent de répéter que la « tabou » place de leader n’est qu’anecdotique, mais soyons sérieux une seconde : c’est quand même pas le pied, leader du championnat ? A parier que les Caennais, eux, donneraient cher pour  occuper la place des Pailladins actuellement.

La solidarité sera la force Normande

En ce qui concerne les Caennais, il est vrai qu’après avoir aligné 6 défaites et un nul entre le 19 novembre et le 11 février, le fait de se voir rapprocher la zone rouge pouvait s’avérer inquiétant.  Mais inquiétant n’est pas Normand ! Les joueurs de Franck Dumas ont su se reprendre au moment propice, et restent aujourd’hui sur une série de 4 matches sans défaites pour 2 victoires et 2 nuls, dont une belle perf’ à Gerland, dérobant les 3 points de la victoire aux Lyonnais, pour le plus grand désarrois de Jean-Michel Aulas.

Occupant la 14ème au classement avec 28 points, seulement à 1 unité de la zone de relégation, le Stade Malherbe possède aussi une défense perméable, qui a encaissé pas moins de 37 buts, et qui sera certainement mise à rude épreuve ce soir face à la meilleure attaque de France, qui en comptabilise 49.

Franck Dumas pourra cependant s’appuyer sur une bonne nouvelle étant donné qu’Aurélien Montaroup sera de retour de suspension, mais devra en revanche combiner avec l’absence de Mbaye Niang, toujours convalescent après sa blessure musculaire contractée le 11 février dernier face à l’OL.

Le coach caennais compte sur la solidarité de tout son groupe et ne souhaite voir aucun relâchement, car il sait mieux que personne que la tache ne sera pas de tout repos. Selon les différents résultats de la journée, son équipe pourrait bien se retrouver reléguable. C’est donc pour cela qu’un point ramené de la Mosson serait déjà un excellent résultat. Quand on joue le maintien, on ne rechigne devant rien, et ça, Franck Dumas le sait mieux que personne. Montpelliérains, vous voilà prévenus.

Montpellier, léquipe probable : Jourdren – Bocaly – Yanga-Mbiwa – Hilton – Bédimo –Saihi – Estrada – Cabella – Camara – Giroud – Utaka.

Caen, l’équipe probable : Thébaux –Montaroup – Sorbpn – Heurteux - Vandam– Seube – Proment –Frau –Bulot – Nabab – Hamouma.