Montpellier, un point c'est tout

Montpellier n'a pu faire mieux que match nul (2-2) sur sa pelouse face à une équipe d'Evian qui a crânement joué sa chance. Et pourtant, les héraultais ont eu toutes les cartes en main pour remporter les 3 points, dont un pénalty raté par Camara à la dernière seconde.

Montpellier, un point c'est tout
Belhanda manquera surement beaucoup à Montpellier
Montpellier HSC
2
2
Evian TG
Montpellier HSC: Jourdren – Bocaly, Yanga-Mbiwa, Hilton, Bedimo – Stambouli (Pitau, 71'), Estrada(Dernis,78') – Cabella, Belhanda, Ait Fana(Camara,58') - Giroud.
Evian TG: Andersen – Lacour, Mongongu, Cambon, Wass – Kahlenberg(Leroy,87'), Tie Bi, Rabiu, Barbosa(Mmadi,87') – Berigaud, Khlifa (Sagbo,90').
SCORE: Belhanda (42'), Giroud (84') pour Montpellier Kahlenberg(44'), Bérigaud(69') pour Evian
ARBITRE: Avertissements: Bédimo, Cabella pour Montpellier, Andersen, Kahlenberg pour Evian. Expulsions: Belhanda, Lacombe pour Montpellier, Mongongu, Khlifa pour Evian
ÈVÉNEMENTS: 35ème journée de Ligue 1 au stade de la Mosson

Montpellier commencerait-il à ressentir la pression? Alors que Montpellier est la meilleur équipe à domicle (15v/1n/1d), les héraultais ont buté sur une courageuse équipe haut savoyarde. Mais heureusement ce match nul, en cas de victoire de Paris mercredi, laisse encore à Montpellier un joker d'avance. Et avec l'absence probable de Belhanda jusque la fin de saison, et un enchaînement Rennes-Lille à venir, ce joker ne sera pas de trop.

Et pourtant tout avait bien commencé pour le MHSC. Mettant de suite le pied sur le ballon, les héraultais mettent de suite la pression sur la défense d'Evian. Mais ni Giroud (10', 16'), ni Estrada (12') ne parviennent à tromper la vigilance d'Andersen. Les savoyards ne voient pas beaucoup la balle, mais quand ils l'ont ils en profitent pour rappeler qu'ils peuvent être dangereux à tout moment. Barbosa est pas loin d'éteindre la Mosson, mais sa reprise passe d'un rien au dessus (22'). La partie continue sur le même rythme, jusqu'à ces 5 dernières minutes de folies. Giroud obtient un pénalty après s'être fait boxé par le portier savoyard, sortie bien en retard. Belhanda ne tremble pas et transforme la sentence, libérant ainsi tout un stade (1-0, 42'). Mais cette joie est de courte durée, Kahlenberg remettant les deux équipe à égalité d'une jolie reprise de volée (1-1, 44'). Tout est à refaire pour Montpellier.

La partie repart sur le même rythme que lors de cette première mi-temps animée. Montpellier veut aller chercher cette victoire qui leur offrirait quasiment le titre. Mais les sudistes manquent cruellement de réussite ce mardi. Giroud voit d'abord sa tentative contrée (50'), avant que Camara ne voit sa tête passé de peu à côté (63'). Et quand c'est enfin cadré, c'est Andersen qui s'employe comme sur cette frappe à ras de terre de Cabella (64'). Et à force de dominer sans concrétiser, Montpellier va se faire contrer. Barbosa, bien décalé côté droit, centre fort pour Bérigaud qui coupe la trajectoire et expédie le ballon dans les filets de Jourdren (1-2, 69'). C'est la stupeur à la Mosson ! Surtout que les joueurs d'Evian se montrent appliqués et solides en défense. Les montpellierains se précipitent de plus en plus, devenant de plus en plus brouillons et imprécis. Alors qu'il reste que 5 minutes de jeu, c'est un véritable dénouement hitchcokien auquel vont assister les spectateurs de la Mosson.

Du suspense, des erreurs, une bagarre et un retournement de situation: tout les ingrédients sont réunis. Il y a d'abord eu cette égalisation de Giroud. Sur un ballon mal dégagé par la défense, le meilleur buteur de Ligue 1 récupère le cuir et lance Camara, semble-t-il hors jeu. L'attaquant du MHSC fixe Andersen et remise à Giroud au centre qui n'a plus qu'à pousser la balle au fond des filets (2-2, 84'). Il reste alors 6 minutes dans le temps reglementaire et c'est tout un stade qui se met à pousser son équipe. Montpellier part à l'abordage, et va se faire contrer. Sur son premier ballon, Sagbo dévie une longue ouverture de de Leroy et trompe Jourdren. Mais l'arbitre refuse le but pour un hors jeu, qui cette fois-ci n'y était pas. Cela ne refroidit pas les héraultais qui jettent leurs dernières forces dans la bataille. Et sur la dernière action, Cabella est deséquilibré dans la surface. Pénalty pour Montpeliier ! Alors que Camara se prépare à tirer, Mongongu et Belhanda s'accrochent et se giflent. L'arbitre décide donc d'expulser les deux joueurs. Sur la route des vestiaires, les deux joueurs se cherchent encore et les deux bancs sortent alors de leur gong et envahissent la pelouse. C'est la confusion la plus totale sur la pelouse de la Mosson, où la tension est palpable. Après quelques minutes, tout le monde se calme et Olivier Thual expulse deux nouveau joueurs, en l'occurence Khlifa et Lacombe. Après 5 minutes à attendre, Camara peut enfin tirer son penalty. Mais Andersen se détend bien et arrête le penalty !

Montpellier laisse donc deux points en route avec se pénalty manqué. Mais aux vues de la partie et des différents évènements, ce point obtenu est plutot un bon point. Il permet surtout, en cas de victoire de Paris, de garder 3 points d'avance et donc un joker (la différence de but étant largement à l'avantage de Montpellier). Mais Montpellier a surtout montré ses premier signe de nervosité. Peut-être réalisent-ils enfin qu'il y a quelque chose d'énorme à aller chercher dans 20 jours? Toujours est-il qu'il devront aller chercher ce titre sans Belhanda, expulsé et probablement suspendu pour au moins 3 matches.