Nice - ETG : Signé Pejcinovic

Dans un match crucial dans l'optique du maintien, l'OGC Nice concède deux points face à l'ETG qui termine se saison en jouant libérée.

Nice - ETG : Signé Pejcinovic
Pejcinovic aura été l'homme de ce match, buteur contre son camps puis buteur pour un point précieux pour le maintien des aiglons.
Nice
1
1
ETG
Pejcinovic aura été l'homme de ce match, buteur contre son camps puis buteur pour un point précieux pour le maintien des aiglons.

L'enjeu était simple au coup d'envoi pour l'OGC Nice: profiter de ce dernier match à domicile face à l'ETG pour assurer définitivement le maintien et tirer un trait sur une saison bien compliquée. De son côté, l'ETG qui a joué trois jours plus tôt face Lyon en match en retard, n'a plus rien à craindre ni à espérer et se déplace sans pression au stade du Ray.

L'ETG sans pression.

Dès le début de cette rencontre, les niçois semblent tendus par l'enjeu et ce sont les Haut-Savoyards qui entame le mieux la rencontre. La bonne maîtrise des hommes de Correa se traduit par une première alerte sur le but des aiglons, mais arbosa trouve le poteau d'Ospina (7ème). Une alerte qui ne restera pas sans lendemain, puisqu'à la suite d'un corner tiré par ce même Barbosa, c'est Pejcinovic, le défenseur niçois qui envoie maladroitement le ballon dans ses propres filets de la cuisse (13ème).

C'est finalement contre le cours du jeu que Nice parvient à égaliser, grâce à Pejcinovic qui trompe le portier de l'ETG à bout portant à la suite d'un coup franc parfaitement tiré (31ème). Plus rien ne sera marqué dans cette première période.

 

Nice tout près de la victoire.

Au retour des vestiaires, René Marsiglia a dû trouver les bons mots pour remobiliser ses hommes complètement à côté de la plaque en première période. Les aiglons se créent davantage d'occasions et montre une toute autre envie. Mais ni Dja Dje Dje ni Goncalves ne parviendront à donner l'avantage à leur équipe, et finalement les deux équipes se séparent sur un match nul logique, chacune des formations ayant eu sa mi-temps.

 

Côté Niçois, ce point pris permet de rester au dessus de la zone rouge avec une treizième place au classement, mais avec un seul point d'avance sur le dix-huitième et premier relégable. Si sur le plan comptable il n'y a pas le feu, le déplacement à Gerland pour y affronter Lyon lors de la dernière journée ressemble bien à un match piège. De son côté, l'ETG est neuvième et confirme sa très belle saison pour son premier exercice dans l'Elite du football Français.