Éviter que cela se corse

Tel est le mot d'ordre du côté du Camp des Loges avant d'affontrer l'AC Ajaccio (dimanche à 17h), qui vient au Parc sans complexe depuis son redressement fabuleux.

Éviter que cela se corse
Premier entrainement officiel de Luyindula

La bonne nouvelle de la semaine concerne Luyindula. Réintégré le 14 février, il n'avait de cesse d'attendre une main tendue de son nouvel entraîneur. Celle-ci est arrivée hier. Ardemment souhaitée par l'ex-international français (6 sélections), cette convocation marque l'aboutissement d'un loin chemin de croix. Dans son combat face au PSG, Luyindula voit l'horizon s'éclaircir tout doucement. Certes, cela ne lui garantit pas une place sur le banc de touche, mais cette convocation ouvre la porte à la concurrence. Celle qui devra avoir lieu entre Gameiro, Hoarau et lui.

 
En dehors de cet épisode moins glorieux pour la direction du PSG, il faudra composer avec les absences de Sissoko (suspendu) et Bodmer à 90% (touché à une cuisse). Côté Bisevac, c'est un peu plus l'expectative. Blessé à la cuisse depuis le 19 février, l'international serbe et le staff n'ont pas l'optique d'aggraver la situation physique du joueur... Dans une course effrénée au titre de champion de France, le PSG n'a plus de joker maintenant que Montpellier a pris les commandes !
 
Ainsi on se dirigerait vers le onze suivant :
 
Sirigu - Jallet, Alex, Sakho, Maxwell - Thiago Motta, Matuidi - Menez, Pastore, Néné - Hoarau
 
Côté Ajaccio, Pantaloni pourra composer avec son équipe quasi type (absence d'N'Diaye) et espérer une nouvelle belle performance de son équipe qui reste sur un nul et une victoire. Eduardo sera le fer de lance de l'attaque. Lui qui totalise la somme rondelette de six buts en six matchs. L'équipe :
 
Ochoa - Diawara, Medjani, Poulard, Bouhours - Pierazzi, Mostefa - André, Cavali, Tibéri - Eduardo