Un classique aux enjeux multiples

Le PSG s'apprête à recevoir son jumeau marseillais dimanche soir dans un match qui promet d'être tendu.

Un classique aux enjeux multiples
Un classique aux enjeux multiples

Comme à son habitude, cet énième classique qui se profile oppose une équipe qui lutte pour le titre (cette fois-ci Paris) à une autre plus en difficulté cette année (l’OM). L’enjeu n’en reste pas moins important, question de fierté pour des Marseillais qui ne gagnent plus depuis 2 mois en L1 et question de compétition pour le PSG qui ne peut se permettre de laisser Montpellier en tête avant son match en retard que les hommes de René Girard joueront contre un OM qui aura sans doute la tête à sa finale de CDL contre l’OL.

L’heure au bluff et aux embrouilles

Alors que Thiago Motta et Alex étaient initialement d’ores et déjà forfaits pour le match, ils apparaissent dans le groupe élargi de Carlo Ancelotti. Intox ? On annonce par ailleurs la mise sur le banc de Sakho, le technicien prendra t’il le risque de chambouler un peu plus sa charnière centrale en n’alignant pas non plus Alex ? Parmi cette marrée d’interrogations, Ancelotti a tout de même apporté une certitude : Pastore sera titulaire, l’ancien coach de Chelsea lui a notamment réaffirmé sa confiance Il sera titulaire demain. Il a amélioré ses performances. C'est sa première année en France. Ce n'est pas facile pour lui (Ancelotti à propos de Pastore)

Du côté de la cannebière, rien ne va plus. Selon L’équipe, Stéphane Mbia à la suite de l’élimination contre le Bayern aurait remis en cause les « qualités » défensives de Jérémy Morel, ce dernier l’aurait mal pris et a répliqué sur les capacités intellectuelles du Camerounais. Démenti collectif qui sent bon les cours de Comm dans la journée. Quoi qu’il en soit les Olympiens à travers les voix du capitaine Mandanda et d’Mbia paraissent concernés et motivés pour « le match le plus long » de Canal+.

Le PSG est prévenu, car même si l’OM balbutie son peu de football depuis de longues semaines, le choc n’accouche jamais obligatoirement d’un respect des « côtes », en effet, près d’1 fois sur 2, le moins bien classé l’emporte. Soit plus qu’un match « normal »…

Gardiens : Mandanda, Bracigliano
Défenseurs : Azpi, Fanni, Nkoulou, Mbia, Morel, Traoré, Sabo
Milieux : Diarra, Cheyrou, Amalfitano, Valbuena, A. Ayew
Attaquants : J. Ayew, Remy, Brandao, Gignac

Gardiens : Sirigu, Douchez
Défenseurs : Alex, Armand, Camara, Ceara, Jallet, Lugano, Maxwell, Sakho, Bisevac, Tiéné
Milieux : Bodmer, Matuidi, Motta, Nenê, Pastore, Sissoko 
Attaquants : Gameiro, Hoarau, Luyindula, Ménez