Paris n'est pas mort

La course au titre est relancée. Le PSG a battu l'ASSE 2-0 au Parc des Princes et revient à trois points de la première place. La fin de saison s'annonce palpitante !

Paris n'est pas mort
Paris n'est pas mort

Après le nul de Montpellier hier (2-2), Paris avait l’occasion ce soir de revenir à trois longueurs des héraultais. Et les parisiens n’ont pas failli. Victorieux 2-0 de l’AS Saint-Etienne, le club de la capitale se remet à rêver au titre.

Bien organisés défensivement, et dangereux en contre, les verts ont posé quelques problèmes à l’arrière garde parisienne. Mais à deux reprises, les hommes de Carlo Ancelotti ont fait sauter le verrou stéphanois. D’abord, en première période. A la lutte avec Marchal, Menez s’écroule dans la surface de réparation. Après quelques seconde de flottement (et Nene qui est allé pleurer auprès de l’arbitre assistant), l’arbitre accorde un pénalty plus que généreux aux parisiens. Nene ne tremble pas, et inscrit son 17ième but de la saison (1-0, 21ième).  Puis en fin de match, c’est Pastore qui reprend un centre de Jallet (2-0, 88ième). L’argentin confirme son regain de forme après son but inscrit dimanche face au LOSC. De bonne augure pour le sprint finale.

 

Saint-Etienne rate le coche.

 

Les verts avaient fait le choix de défendre et de contrer. Un choix plutôt cohérent, quand on connait la vitesse d’Aubameyang ou la puissance de Sako. Un schéma que les hommes de Christophe Galtier ont bien respecté, se créant quelques situations dangereuses. Aubame, plein de malice, profite d’une hésitation de Sirigu pour piquer le ballon au-dessus du portier parisien. Mais Camara reste vigilent et écarte le danger (30ième).  Le gabonais, encore lui, bien servi par Sako en la surface, élimine Sirigu mais son crochet trop long ne lui permet pas de trouver le cadre (63ième).

La défaite de Rennes et le match nul de Toulouse permettent à l’ASSE de rester au contact du wagon pour l’Europa League. Une défaite « sans trop de conséquences » donc, même si les foréziens, bien en place, auraient pu espérer mieux. 

Mais Paris a fait le métier. Solide, les parisiens ont assuré l’essentiel face à des stéphanois qui n’ont pas démérité. Le mano à mano continue en tête de la Ligue 1 entre le PSG et le MHSC.