FCL – PSG : Paris doit se méfier

Ce soir (21h00), les Parisiens iront défier le FC Lorient au Moustoir, pour un match à fort enjeu. Tandis que les hommes d’Ancelotti croisent encore les doigts pour le titre, les Merlus doivent quant à eux faire un bon résultat pour assurer le maintien.

FCL – PSG : Paris doit se méfier
FCL – PSG : Paris doit se méfier

Malgré la grande différence au niveau du classement, Paris SG est loin d'avoir gagné ce match au Moustoir. Surmotivés à l'idée de se maintenir en L1, les Lorientais n'ont pas d'autre choix que de gagner pour ne pas dépendre des résultats de leurs concurrents.

 
Lorient l’avait fait
 
Tout le monde s’en souvient encore. Le samedi 6 août 2011, le FC Lorient bat contre tout attente un Paris SG renforcé par des joueurs comme Pastore, Gameiro ou Menez (0-1) et ce, sans la moindre injustice. Vifs et très bon techniquement, les Lorientais semblent déterminés à franchir un palier pour cette saison 2011-2012. Pourtant, lorsqu’on fait les comptes à l’heure actuelle, le maintien reste la seule chose encore jouable pour les Tangos. Côté parisien, seul le nom de l’entraîneur a changé, les victoires s’enchaînant sans trop de problème, mis à part peut-être la forme olympique d’un rival inattendu, le Montpelier HSC. 
 
Paris misera sur son réalisme
 
Car si Lorient peut se sauver sans forcément gagner cette rencontre, il n’en est pas de même pour le club de la capitale, qui doit dans tous les cas ramener les trois points de Bretagne, en priant pour que Montpellier perde à Auxerre. De quoi donner lieu à un match sous tension, qui promet un beau spectacle. Obligées d’attaquer, les deux formations n’auront qu’un seul objectif ; marquer. Et si l’on reproche souvent au PSG d’être plus efficace que créatif, il est également véridique de dire le contraire de l’équipe du FC Lorient. Souvent trop appliqués à faire le jeu plutôt qu’à concrétiser ses occasions, le FCL devra se montrer plus entreprenant dimanche soir. Et puis, prendre six points sur six possibles face au dauphin de Montpellier resterait tout de même une énorme performance.