Le mercato hivernal du PSG

Avec plus d'une dizaine de rumeurs en un mois, le PSG a bouclé son mercato hivernal avec 4 recrues, dont 3 médiatiques. Analyse.

Le mercato hivernal du PSG
Maxwell et Motta à l'entraînement

Maxwell, Le Crom, Alex, Motta; voici dans l'ordre d'arrivée les nouveaux Parisiens de cette saison 2011/2012. Avec 3 Brésiliens sur quatre, les relations qu'entretiennent Leonardo et Ancelotti ont fonctionné à plein régime !

Près d'un supporter sur deux satisfait


Avec ce sondage paru sur le site de France Football, on apprend que 69% des sondés (sur un panel de 11 815 votants) sont satisfaits du mercato hivernal du PSG. En somme, et si on ne se fit pas aux (trop) nombreuses rumeurs, il est effectivement juste de souligner l'impact de ce recrutement qu'auront Alex, Motta et Maxwell sur le jeu du PSG mais surtout pour l'aura de la Ligue 1.
En effet, qui aurait pensé qu'un jour des joueurs de Chelsea, de l'Inter et de Barcelone pouvaient faire le chemin jusqu'en Ligue 1 ? Habitués à l'inverse depuis l'arrêt Bosman, les amoureux du football avaient pour habitude de voir la Ligue 1 comme un championnat pourvoyeur de talents. Hors, avec le PSG version Quatar, c'est désormais une réalité : la Ligue 1 attire les joueurs étrangers confirmés. Alors oui, on peut se lancer dans les supputations de "l'argent fait le bonheur". Mais comment croyez-vous que les autres championnats ont bâti leur notoriété ? Sur de l'argent frais et cash qui a servi à recruter des joueurs, mais aussi à moderniser des stades ! Quand on sait que l'Euro 2016 en France va offrir de nouveaux stades ou des rénovations, on est en droit d'être optimiste pour ce championnat qui perd des points à l'indice UEFA d'années en années. Jamais on avait vu des joueurs au CV aussi garnis débarquer en France en plein hiver alors que les grosses écuries d'Europe ont encore la phase finale de Ligue des Champions à négocier.

Trois recrues qui valent plus de titres qu'une équipe

 

En termes de CV, aucun joueur de Ligue 1 (voir très peu) ne saurait rivaliser avec les trois recrues précédemment citées. On trouve dans la ligne récompenses : 4 championnats d'Italie (3 pour Maxwell, 1 pour Motta), 4 championnats d'Espagne (2 Maxwell, 2 Motta), 1 championnat d'Angleterre (Alex) et 3 ligues des Champions (1 Maxwell, 2 Motta). En ne comptant seulement les trophées majeurs (sans les coupes et supercoupes), on arrive à un total de 12 trophées majeurs ! Devons-nous rajouter à cela le palmarès d'Ancelotti (arrivé au mercato hivernal) qui comptabilise 4 Ligues des Champions (2 en tant que joueur et 2 en tant d'entraîneur), 4 Championnats d'Italie (3 joueurs et 1 entraîneur) et 1 championnat d'Angleterre ? A titre d'information, si l'on comptabilise les trophées majeurs du PSG, on arrive à 2 championnats de France (1886 et 1994) et 2 coupes d'Europe (on est gentil avec la coupe Intertoto) en 1996 et 2001. Au niveau de l’expérience sur l’échelle internationale, ce sont trois joueurs qui incontestablement sont légitimes pour apporter au PSG une nouvelle ère. Celle de l'avenir porté vers l'Europe !

Au total, le PSG aura déboursé 11.5 millions d'euros pour son recrutement du mois de janvier : Alex et Maxwell pour 5M€, et Thiago Motta qui vaut 10M€. Rajoutez à cela l'arrivée de Le Crom (gratuit) et les départs de Landre (en prêt) et Erding à Rennes pour 7.5M€.
Avant de parler de l'apport tactique et technique de ces recrues, revenons rapidement sur des scénarios rocambolesques. Tevez, Pato, Beckham. Voici les noms qui ont alimenté les rédactions et les rumeurs tout aussi folles, vraies parfois, mais au final tuées dans l'œuf comme dirait notre cher ami Christian Jean-Pierre (TF1). Pour faire court et selon les informations que nous disposons : Beckham n'est pas venu pour des raisons familiales, Pato s'est vu barré par son beau-père (Berlusconi) et enfin Tevez a fait sa diva !
Autant dire que nous ne commenterons pas ses faits d'armes qui touchent plus les rubriques faits divers que celles destinées au PSG version 2011/2012.

Deux titulaires en puissance et une interrogation.



Sur le plan tactique, on peut assurer que Motta et Maxwell seront titulaires. L'un au milieu, l'autre en latéral gauche. Pour Alex c'est une autre histoire...

Maxwell : avec son palmarès bien rempli et son expérience au sein des grands clubs européens, le latéral brésilien a apporté beaucoup de belles choses dans chaque club où il a évolué. Auréolé de 3 titres individuels phare (meilleur joueur du championnat brésilien en 2001 et néerlandais en 2004, meilleur passeur du championnat néerlandais en 2006), le latéral gauche Parisien devrait s'inscrire comme indispensable dans l'apport offensif d'Ancelotti. D'ailleurs, il n'a pas failli lors de sa première sortie en championnat face à Toulouse.

Thiago Motta : révélation du championnat espagnol en 2003, Motta a prouvé depuis qu'il figure parmi les meilleurs milieux défensifs d'Europe ! Doué techniquement, mais surtout tactiquement, ce Brésilien (qui dispose également de la nationalité italienne ; il est d'ailleurs pensionnaire de la Squadra Azzura) sera la clef du milieu de terrain défensif du PSG version "Europe". Avec Sissoko, il devrait composer la meilleure paire, voire le meilleur milieu de terrain de la Ligue 1. On attend beaucoup de lui ! Une très bonne opportunité de marché réalisée par Leonardo.

Alex : bien que sur la fin, l'autre Brésilien est le seul des trois à jouir d'une sélection en équipe nationale du Brésil. 18 sélections pour être plus précis. Auteur de 38 buts pour 303 matchs, ce défenseur central robuste apparaît comme un bon renfort aux yeux d'Ancelotti. Pour autant, nous sommes en règle de penser qu'il n'est pas au-dessus du niveau de Sakho, voire Lugano. Alors la question se pose : Ancelotti veut-il associer Alex à Lugano pour former une charnière centrale expérimentée, tout en faisant une croix sur l'un des plus prometteurs défenseurs centraux d'Europe (Sakho) ? Ou bien, Alex sera en compétition avec Lugano ? Il est difficile aujourd'hui d'avoir un avis définitif. Nous en saurons plus d'ici un mois lorsqu'Alex aura retrouvé une condition physique irréprochable...

Les joueurs du PSG qui auront du souci à se faire : Jallet, Bodmer, Chantôme, Matuidi, Bisevac, Sakho, Lugano et Menez. Voici sept joueurs qui ont été titulaires, mais qui devraient pâtir de ces arrivées. L'arrivée de Motta a fragilisé toute l'armada de milieu défensif ainsi que Jallet et Bisevac indirectement. Une fois que Motta sera installé au milieu, Jallet sera en concurrence directe avec Bisevac. De leurs côtés, Chantôme et Matuidi auront de sérieux efforts à fournir pour grappiller des minutes. Reste les cas Bodmer, Lugano et Sakho. Comme nous l'avons dit auparavant, les deux défenseurs centraux voient arriver une menace directe à leur poste : Alex. De son côté, Bodmer qui apparaît pourtant comme le chouchou du technicien italien va devoir composer avec le retour de Pastore. Dès lors, il jouera sa place de titulaire avec l'inconstant, mais souvent décisif Menez. Toutes ces suppositions et l'ensemble de ce jeu de chaises musicales auront leurs réponses d'ici un mois. Rendez-vous déjà samedi prochain !

Finalement, ce mercato hivernal parisien est un recrutement de renforcement et non bling-bling comme beaucoup l’auraient voulu. Ancelotti a garni son effectif pour s'assurer une victoire finale en championnat : « on a pris des grand joueurs, que l’on n’a pas payés chers, c’était de bonnes affaires. (…) On ne va pas investir n’importe comment et gâcher notre argent » (interview réalisée sur le site de l’Equipe). Le but du club est de constituer un groupe homogène pour l'année prochaine et attirer les stars lorsque la Ligue des Champions sera effective. Il faudra désormais attendre le mois de juin pour voir le PSG s'offrir ce fameux numéro 9.