Saint Etienne se replace dans la course à l'Europe

Saint Etienne s'impose face à Valenciennes sur le score de 1-0 grâce à un but de Laurent Battles. Les hommes de Christophe Galtier enchaînent par une deuxième victoire consécutive, la première à Geoffroy Guichard depuis trois matchs. Le club du Forez, désormais 8ème au classement provisoire, raccroche les wagons sur les prétendants à l'Europe et peut préparer pleinement le double derby face à l'Olympique Lyonnais.

Saint Etienne se replace dans la course à l'Europe
AS Saint Etienne
Valenciennes
AS Saint Etienne: Ruffier, Ebondo, Marchal, Paulao, Nery, Clément, Guilavogui, Aubameyang, Battles, Gradel, Kitambala
Valenciennes: Penneteau, Bong, Gil, Isimat-Mirin, Ducourtioux, Sanchez, Cohade, Danic, Kadir, Dossevi, Aboubacar
SCORE: 1-0, min 50, Battles
ARBITRE: M. Varela

Pour retrouver le chemin de la victoire dans leur chaudron, Saint-Etienne s'est tout naturellement tourné vers son homme providentiel. Après avoir offert la victoire à son équipe sur la pelouse d'Evian la semaine dernière, Laurent Battles a remis le couvert face à Valenciennes ce samedi soir. L'entraineur stéphanois, Christophe Galtier, avait d'ailleurs choisi de titulariser le meneur de jeu à la place de Fabien Lemoine. Bien lui en a pris. Paulao retrouve quand à lui sa place dans la défense centrale des verts tandis que Gradel était préféré a Sako. L'attaquant Florent Sinama-Pongolle, rétabli de son claquage à la cuisse, s'assoit sur le banc des remplaçants.Valenciennes, 14è avant la rencontre veut pour sa part enfin décrocher un résultat à l'extérieur. Les nordistes restent en effet sur quatre défaites et un nul.

Rapidement, les stéphanois mettent le pied sur la ballon et se procurent la première occasion par l'intermédiaire de .... Battles. Le numéro dix des verts frappe un beau coup franc de trente-cinq mètres repoussé in-extremis par une tête valenciennoise. Le match se joue sur un rythme élevé, les deux camps essayant de faire la différence par leur fraicheur physique. Saint Etienne va une nouvelle fois se montrer dangereux et sans un extraordianaire Penneteau aurait du mener à la 18è minute après une tête puissante de Gradel. C'est au plus fort de la domination stéphanoise que Valenciennes va refaire surface. les homme de Daniel Sanchez se mettent à jouer et toucher plus de ballons pour des conséquences immédiates. A la 30è minute, Foued Kadir s'infiltre dans la défense avant de manquer de très peu son lob sur Stéphane Ruffier. Ruffier, c'est l'autre grand bonhomme de la soirée. Solide dans tous les compartiments du jeu, le portier forézien a sauvé son équipe à la 41è sur une frappe de Gael Danic. Il a, dans la foulée, sorti une énorme parade réflèxe sur une tête à bout portant de Kadir. A la mi-temps le score est de 0-0, le match est équilibré et les gardiens sont en forme olympique.

Au retour des vestiaires, c'est Valenciennes qui entame le mieux la seconde mi-temps. Jusqu'à la 50è minute et le caviar que Gradel (dans tous les bons coups ce soir) dépose sur la tête de Battles. Le meneur de jeu pique sa tête pour marquer son 39è but en 443 matchs de championnats. Mené 1-0, c'est une pluie d'occasion qui va s'abattre sur le but de Ruffier. Vincent Aboubacar, en pleine confiance après son doublé réalisé la semaine dernière face à Sochaux, fait souffrir la défence forézienne. A la 55è minute, il élimine le latéral droit Albin Ebondo avant de manquer sa frappe. Le camerounais voit une nouvelle fois le ballon passé au dessus de la cage de Ruffier après un beau travail de Kadir sur le côté droit. Saint Etienne suffoque, Galtier en profite donc pour faire ses premiers changements ce qui n'empêche pas le toujours dangereux Aboubacar de placer sa tête dans les gants de l'international Français. A la 66è, Laurent Battles sort sous les applaudissements nourris du public de Geoffroy Guichard. Valenciennes mérite d'égaliser mais manque d'efficacité et de réussite. Mamadou Sammassa, entré quelques minutes plus tôt, tente de dribbler Ruffier, décidément trop fort ce soir, qui dégage du pied. Comme un symbole, la reprise du défenseur nordiste Gil vient s'échouer sur la barre transversale à la 91è minute. Saint Etienne ne pouvait pas perdre avec un Ruffier en état de grâce, qui a brillé devant les yeux de l'entraineur des gardiens de l'équipe de France. Valenciennes a montré un visage séduisant mais se retrouve 15è au classement.

Désormais 8è du championnat, à deux points de la sixième place européenne, les verts se sont clairement replacés dans la course à l'Europe. Il faudra néanmoins montrer un meilleur visage face à l'ennemi juré Lyonnais en coupe de la ligue, mercredi puis en championnat samedi car Stéphane Ruffier ne pourra pas toujours sauver la baraque verte.