Richert, cœur des lionceaux

Un match houleux a Nice qui se solde sur un match nul 1-1.

Richert, cœur des lionceaux
Nice
1
1
Sochaux
Nice: Ospina - Clerc, Civelli (c), Pejcinovic, Monzon - Coulibaly, Hellebuyck, Abriel (Palun, 80') - Mounier, Pentecôte (Diakité, 66'), Mouloungui (Guie Guie, 77')
Sochaux: Richert (c) – Corchia, Perquis, Peybernes, Sauget – Anin, Boudebouz (Camara, 83'), Martin, Poujol (Privat, 77') – Maïga (Bakambu, 67'), Butin
SCORE: 1-0 Mouloungui (30’), 1-1 Boudebouz (sp) (35’).
ARBITRE: M. Ennjimi. Avertissements : Pentecôte (15'), Poujol (32'), Civelli (35'), Mouloungui (36'), Clerc (39'), Butin (40'), Mounier (55'), Boudebouz (56'), Maïga (65'). Expulsion: Hellebuyck (62')
ÈVÉNEMENTS: 12ème journée de Ligue 1. Stade du Ray.

 

Nice qui pouvait faire une bonne opération au classement n’a finalement obtenu que le match nul face a Sochaux (dans la rencontre où le record de cartons jaunes en une partie en L1 cet année a été battu(10 cartons jaunes + 1 Rouge))  et cela à cause du portier sochalien qui nous a sorti un gros match.

Sollicité très vite dans le match, le capitaine Teddy Richert répond présent dès les 7ème et 8ème minutes devant respectivement Clerc et Pentecôte, qui a trouvé deux fois le chemin des filets mercredi face à lui. Mouloungui virevoltant dans ce début de match il est partout et sera récompenser à la 30ème minute grâce à la patte de Mounier qui lui centre la balle, l’attaquant a le temps de contrôler avant d’ajuster le gardien. Après le but les sochaliens commencent à sortir de leurs retranchements et à développer son jeu collectif et l’effet est immédiat car après une belle action, Civelli fait faute sur Martin et l’occasion de recoller au score a été validé par Boudebouz qui prend a contre-pied Ospina. En attendant la mi-temps, les occasions ont laissés part aux tacles agressifs avec un Saïd Enjimi qui laisse beaucoup jouer. La 1ère mi-temps se solde 6 cartons jaunes et avec 11 tirs des locaux contre seulement 2 pour leurs adversaires du jour.

En 2ème mi-temps, les mauvais gestes reviennent mais le jeu niçois est là aussi. Avec comme exemple, à la 50ème, Pentecôte lancé dans une série de passements de jambes tente d’enrouler sa balle mais Richert l’arrête. À la 63ème, l’arbitre sort le rouge contre Hellebuyck pour une faute qui ne le méritait peut être pas car le contact avec la cheville de Perquis est assez léger comparé à ce que l’ont voit depuis le début du match.Ceci dit cela ne décourage pas les aiglons qui continueront à faire mieux que leurs homologues qui n’auront fait que passer dans ce match. La 92ème minute reflète le match, Civelli esseulé dans les 6 mètres voit sa tête stoppé par Richert.

Les sochaliens qui restaient sur 3 défaites a l’exterieur ont, encore une fois, oublié d’exister dans ce match avec seulement 3 frappes alors que les nicois ont frappés 16 fois aux cages de Teddy Richert qui nous a gratifier de l’un de ses meilleurs matchs depuis quelques temps et qui offre à lui tout seul le point du match nul a Sochaux.