Valenciennes noie Evian

Pour son dernier match de l’année au stade du Hainaut, le VAFC ne s’est pas manqué et passera les fêtes avec le sourire, au contraire de l’ETG.

Valenciennes noie Evian
Valenciennes FC
2
1
Evian TG
Valenciennes FC: Penneteau - Mater (Da Silva 89mn), Angoua, Isimat Mirin, Bong - Dossevi, Ducourtioux, Sanchez (Saez 11mn), Nguette - Le Tallec (Néry 82mn), Pujol.
Evian TG: Laquait - Mbarki (Nsikulu 78mn), Cambon, Angoula, Dja Djedje - Sorlin, Kone -Khlifa, Rabiu (Tie Bi 63 m), Govou (Ehret 78mn) - Sagbo.
SCORE: 1-0 : Pujol 14 mn 1-1 : Khlifa 33 mn 2-1 : Saez 74 mn
ARBITRE: Cartons jaunes : VAFC : Mater (34 mn), Angoua (55mn) et Pujol (84mn). ETG : Govou (28 mn), Dja Djedje (48 mn) et Sorlin (90mn). Carton Rouge : ETG : D.Koné (72 mn).

Les Nordistes avaient à cœur de se reprendre après la claque reçu à domicile contre Paris (0-4) puis la défaite à Rennes (2-0) ; et cette réaction devait passer par une victoire ce dimanche face à Evian-Thonon Gaillard pour clore l’année 2012 de la meilleure des manières. De leurs côté, les hauts savoyards, qui restaient sur une défaite encourageante à Nice (3-2) se devait de prendre au moins 1 point pour s’éloigner de la 17èmeplace du classement.

La mission de l’équipe entrainée par Pascal Dupraz était claire, réaliser le même coup que l’année dernière. En effet, les hauts savoyards, lors de l’exercice 2011-2012 était venu s’imposer 3 buts à 0 au stade du Hainaut. Côté valenciennois la mission ne s’annoncer pas facile, les nordistes devant faire face à une avalanche de blessés pour ce match (Danic, Gil, R.Gomis, Leca, Camara, Djuric, Traoré et Massampu) et de la suspension de l’homme en forme au Hainaut Foued Kadir. Cette situation a conduit Daniel Sanchez, le coach valenciennois, à lancer comme titulaire le jeune Opa Nguette (18 ans) sur le flanc gauche de l’attaque valenciennoise, où ce dernier a démontré tout l’étendue de son talent. Evian devaient quant à eux se passer des services de Bérigaud, Wass, M’Madi et Jonathan Mensah pour blessure et de Cédric Barbosa, lui aussi suspendu.

Dès la première minute, c’est le jeune Nguette qui a ouvert les hostilités sur son aile gauche en combinant avec Bong, où ce dernier a centré pour Grégory Pujol dont le tir fut contré in-extremis par un défenseur savoyard. Valenciennes a alors continué à pousser afin d’asphyxier son adversaire et c’est très logiquement que les nordistes ont ouvert le score par l’intermédiaire de Greg Pujol qui d’un enchainement poitrine, frappe du droit a profité d’une belle remise au préalable de Le Tallec (14 mn). Valenciennes a ensuite lâché du lest et c’est à force de (trop ?) reculer que les rouges et blancs ont concédé l’égalisation par l’intermédiaire de Khlifa qui a marqué d’un très fin plat du pied suite à une belle remise de Sagbo (32mn).

Au retour des vestiaires les valenciennois ont à nouveau poussé en attaque et sur un énième débordement sur son côté gauche, Opa Nguette, après avoir éliminé Dja Djédjé, s’est fait faucher par ce dernier, revenu de manière maladroite. Le pénalty sifflé, c’est Mathieu Dossevi qui se loupe et envoie le ballon à droite de sa cible. Mais sous une pluie battante, les valenciennois ont eu à cœur de satisfaire leur public pour la « der » de 2012, et c’est José Saez entré à la 16mn suite à la blessure de C.Sanchez qui a délivré le stade du Hainaut. Emblématique milieu de terrain du club, il a une fois de plus marqué un but décisif à la 75èmeminute suite à un superbe enchainement contrôle de la cuisse, frappe du droit en pleine course. Ce but est intervenu quelques secondes à peine après l’expulsion côté haut-savoyard de Djakaridja Koné pour un tacle violent du jeune Nguette.

En fin de match, Evian a bien tenté de revenir mais en vain, tant la réaction fut trop tardive. Avec cette défaite l’ETG reste englué à la 17èmeplace et devra se battre s’il veut rester dans l’élite.
Les valenciennois, avec cette victoire, clos une première partie de saison quasi parfaite en se pointant à une belle 6èmeplace. On notera les blessures côté valenciennois de Carlos Sanchez (11mn) et Mater (89mn) tous deux sortis sur civière.