GP Grande-Bretagne : Webber s’impose

GP Grande-Bretagne : Webber s’impose

Couru finalement sur le sec, le Grand-Prix de Grande Bretagne a vu la victoire de Mark Webber qui a pris le meilleur sur Fernando Alonso.

Après deux jours d’une pluie diluvienne, c’est bel et bien le soleil qui préside ce dimanche pour la course. Une surprise pour tout le monde et notamment les pilotes qui ont du régler leurs voitures pour des conditions plus humides.

Fernando Alonso aura longtemps pensé remporter cette course. Fermant d’autorité la porte à Mark Webber dès le départ, il garde la tête au fil des tours avec quelques secondes d’avance sur le pilote Australien, tout deux n’étant guère sous la pression des autres pilotes.

Mais la scuderia a commis une erreur au niveau de la stratégie. Ayant démarré la course en pneus durs, le pilote espagnol termine la course en pneus tendres. Mais ceux-ci sont bien moins performants et comme le pilote australien a fait le choix inverse, il revient rapidement sur lui et le double à trois tours de la fin.

Mark Webber remporte sa seconde course de la saison après Monaco. Il revient à treize points de Fernando Alonso au championnat et conforte son avance sur son coéquipier Sebastian Vettel. Celui-ci a remporté la troisième place après une course tranquille, hormis le départ où il fut chahuté par Kimi Raikkonen et plus tard dans la course où il dut se débarrasser de Michael Schumacher.

Felipe Massa a pris la quatrième place. Une bonne nouvelle pour le pilote brésilien qui profite enfin de sa monoplace revigorée. Il devance les deux pilotes Lotus, Kimi Raikkonen et Romain Grosjean. Le pilote français s’est à nouveau raté dans les premiers tours, devant changer son aileron et repartant dernier. Sa sixième place laisse finalement beaucoup de regrets, tant il est apparu rapide après cet incident.

Mercedes et McLaren sont les déceptions de cette course. Bien moins à l’aise sur le sec, les deux écuries ont souffert. Michael Schumacher limite la casse en prenant la septième place mais Nico Rosberg finit à une très décevante quinzième place. Lewis Hamilton prend la huitième place dans la douleur tandis que Jenson Button n’a récupéré le point de la dixième place qu’avec l’aide de Nico Hulkenberg qui a commis une erreur en résistant à Bruno Senna.

Pastor Maldonado et Sergio Perez se sont accrochés dans un virage, le vénézuélien percutant le mexicain dans un virage. Cela commence à faire beaucoup d’incidents pour le pilote Williams. Quant à Kamui Kobayashi il a renversé trois de ses mécaniciens, en envoyant deux à l’hôpital.

Côté français, Jean-Eric Vergne a bien remonté puisqu’il partait de l’avant dernière place. Il prend une bonne quatorzième place, juste derrière son coéquipier Daniel Ricciardo. Charles Pic, parti dernier, a dépassé les HRT et termine lui aussi derrière son partenaire, Timo Glock.