GP Hongrie : Tranquille comme Lewis

GP Hongrie : Tranquille comme Lewis

Lewis Hamilton a dominé de bout en bout le Grand Prix de Hongrie. Seules les Lotus ont été en mesure de lutter et prennent les deux autres places sur le podium.

Intouchable samedi lors des qualifications, Lewis Hamilton ne s’est pas démuni le dimanche. Il conserve dès le départ sa première place et s’échappe en compagnie de Romain Grosjean. Le pilote français a bien résisté au départ à Sebastian Vettel, ce qui a permis à Jenson Button de prendre la troisième place. Derrière, Fernando Alonso a dépassé Kimi Raikkonen. Ils sont suivis par Mark Webber.

Lors du second relais, Lewis Hamilton est parti en medium alors que Romain Grosjean a conservé les tendres. Le pilote français est nettement plus rapide mais commet quelques erreurs qui l’empêchent d’attaquer véritablement Lewis Hamilton. Derrière, Kimi Raikkonen s’est débarrassé de Fernando Alonso et Sebastian Vettel de Jenson Button. Mais c’est bien le finlandais qui réalise le meilleur relais. Enchaînant les tours de qualification, il remonte vers la tête de course tout en préservant ses pneus.

 

Départ

 

Changeant ses pneus plusieurs tours après Romain Grosjean, il le double en sortant des stands, virilement mais correctement. Il se rapproche alors de Lewis Hamilton mais l’anglais résiste bien et parvient à s’imposer devant le finlandais. Romain Grosjean prend la troisième place. Sebastian Vettel, qui a changé de pneus en fin de course, a fondu sur lui mais termine à une seconde.

Fernando Alonso, manifestement moins rapide que les quatre premiers, a géré intelligemment sa course et prend une cinquième place intéressante pour le Championnat. Il devance Jenson Button qui n’a jamais été très rapide non plus. Derrière, Bruno Senna prend une belle septième place, résistant jusqu’au bout à Mark Webber. Felipe Massa et Nico Rosberg complètent le top dix.

Le pilote allemand sauve à peine le week-end de Mercedes. De son côté Michael Schumacher a connu une course noire. Ayant calé sur la grille, il est parti des stands avant de se voir pénalisé pour avoir dépassé la vitesse limite dans ces mêmes stands. Il finit par abandonner. Pas sûr que la marque allemande apprécie longtemps une telle déconfiture.

Côté français, Jean-Eric Vergne a raté son départ et évolué anonymement. Il prend la seizième place juste derrière Daniel Ricciardo. Charles Pic confirme sa bonne forme en prenant la vingtième place, un tour devant Timo Glock.