La bonne opération de Vettel

Le Grand Prix de ce matin fut mouvementé en début de course, et a réservé aux spectateurs quelques surprises.

La bonne opération de Vettel
Kamui Kobayashi et Vettel sur le podium à Suzuka

Ce matin, le Grand Prix  de Suzuka, très technique, a beaucoup surpris les spectateurs nippons, venus assister au triomphe de Kobayashi.

 

Un virage et puis s’en vont

 

Dimanche matin, 8h00. Les pilotes s’élancent de la grille de départ, et arrivent à l’abord du premier virage. L’aileron de Räikkönen touche le pneu arrière d’Alonso, qui avait pris un bon départ. Tête-à-queue du double champion du monde, et crevaison. 1er abandon du meeting. À l’intérieur du virage, Grosjean harponne Webber qui se retrouve en travers de la piste, ce qui ne laisse plus qu’un petit espace à l’extérieur aux autres pilotes pour passer. C’est alors que Senna tape Rosberg par l’arrière, qui part en tête-à-queue dans une voiture détruite à cause du choc. Senna passe ensuite aux stands pour changer son aileron avant, endommagé pendant le choc.

Webber et Grosjean continuent la course, alors que Alonso et Rosberg rejoignent leurs stands à pied. Cet accrochage provoqué par Grosjean, qui écope pour cette raison d’une pénalité «stop and go», provoque la colère de ses collègues Rosberg et Webber.  «Grosjean est un dingue!» a déclaré Webber

 

 

Massa sauve sa tête, Kobayashi honore son pays

 

Après l’accrochage, Massa se retrouve à la troisième position, juste derrière Kobayashi, auteur d’un très bon départ. La course se continuera sans surprises, hormis une sortie de piste qui coûte à Sergio Pérez son grand prix, à l’épingle au 19e tour, alors qu’il tentait de dépasser Hamilton avec qui il se battait pour la 6e place. Les McLaren se sont fait discrètes sur le circuit nippon, comme Kimi Räikkönen, qui n’était pas dans un grand jour.

C’est au moment d’un arrêt aux stands que Massa réussit à dépasser Kobayashi, qui ne réussira pas ensuite à le rattraper. 

Vettel, qui a régné sans partage, se rapproche d’Alonso au classement des pilotes et n’est plus qu’à 4 points du leader. Massa monte sur le podium pour la première fois depuis le Grand Prix de Corée 2010 et redore son image auprès de son écurie, tandis que Kobayashi inaugure le premier podium de sa carrière en F1, avec une troisième place, sous les cris de la foule, fiers de leur compatriote.

 

Les McLaren se classent 4e et 5e, devant Räikkönen, Hülkenberg, Maldonado, Webber et Ricciardo.