Un combat acharné en perspective

Lewis Hamilton a réalisé en 1'39"148 le meilleur tour des essais libres 1 du 16e Grand Prix du championnat, à Yeongham en Corée du Sud, tandis que Vettel a dominé la deuxième session en 1'38"832. Alonso et Webber se sont retrouvés juste derrière à chaque fois.

Un combat acharné en perspective
Photos : Bernard ASSET

La fin de saison approche à grand pas, et la pression se fait de plus en plus ressentir. Alors qu'il ne reste plus que 4 courses, cette escale en Corée s'annonce très disputée.

Lewis Hamilton (McLaren) ne désarme pas

Privé d'une victoire à cause de la casse de sa boîte de vitesses à Singapour et relégué au rang d’arbitre au Japon en raison d'une erreur de réglages, l’Anglais reste combatif malgré ses 42 points de retard sur le leader du championnat du monde Fernando Alonso et la perspective de quitter son écurie à la fin de la saison. Vendredi, à l'occasion des premiers essais du seizième des vingt meeting du championnat du monde de Formule 1, le pilote McLaren s’est adjugé le meilleur chrono de la première série d’essais libres du Grand Prix de Corée. Avec un chrono de 1'39"148 à l’issue de la séance matinale, le champion du monde 2008 devance Alonso de 0"302, et Webber de 0"427. Sous un soleil radieux, avec une température de 19°C dans l'air et jusqu'à 39°C en piste, Lewis Hamilton a donc été immédiatement suivi sur la feuille des temps par Alonso, Webber et un peu plus loin par Massa et Vettel, ce dernier ayant signé le 5e temps de cette première séance d’essais. 

Lotus expérimente le nouvel échappement Coanda

Mercedes a vu ses deux pilotes, Schumacher et Rosberg, placer leurs monoplaces aux 6e et 7e rangs, avec des temps respectifs de 1"073 et 1"248. Si le septuple champion du monde a programmé sa retraite en fin de saison, il n’en reste pas moins décidé à partir sur une bonne note. A la 64e minute, il est d’ailleurs sorti de sa voiture d’un bond et s’est dirigé d’un pas décidé vers son ingénieur principal, Jock Clear, pour s’expliquer avec lui. Chez Lotus, comme la semaine dernière au Japon, des réglages sont de mises, cette fois sur le pot d'échappement Coanda. Avec plus ou moins de réussite, car Räikönnen a passé une partie des essais dans son stand. A noter, le comportement agressif du jeune Pérez. Le Mexicain, auteur du 14e temps, a semblé un peu trop galvanisé par sa signature chez McLaren la saison prochaine. Par contre, son coéquipier japonais Kobayashi, qui a terminé le Grand Prix précédent sur le podium et placé juste devant Pérez à l’issue de la séance, ne semble pas très serein. Il doit en effet trouver un sponsor avant la fin de la saison s’il veut conserver un volant lors de l’exercice 2013. 

Sur une note plus joyeuse, le français Jules Bianchi pourrait se voir offrir enfin la chance de courir l'an prochain. Il a passé la séance dans le baquet de Rosberg pour boucler 21 tours, le plus rapide en 1'21"140 (12e).

Vettel accélère

Le combat pour la première place du championnat des pilotes entre Vettel et Alonso semble engagé. Lors de la deuxième séance des essais libres, l'Allemand a obtenu le meilleur chrono en 1'38"832. Vainqueur des deux derniers grands prix, à Singapour et au Japon, le double champion du monde en titre a battu d'un cheveu son coéquipier australien. Button, lui, a obtenu pour McLaren la quatrième place, à 0"387 de Vettel, alors que son coéquipier n'a pas confirmé son chrono du matin en ne dépassant pas la 8e place. Apparemment, cela serait dû à une instabilité de sa monoplace, qui l'aurait empêché de freiner correctement. Son futur remplaçant, Pérez,  a dû ramener sa Sauber au stand à mi-session: «Je n'avais plus de puissance moteur et j'ai du stopper. C'est pourquoi je n'ai pu boucler mon programme», a-t-il déclaré. À l’inverse de Hamilton, Schumacher, Massa et Rosberg ont confirmés leurs bons runs de la première séance, en s’installant aux 5e, 6e et 7e positions. Le français Grosjean, après s’être réconcilié avec Webber, a pris le 11e temps de la deuxième séance à 1"125.