Groupe A: Agüero relance City

Première victoire en Champions League qui revient à un petit point du Napoli, accroché à domicile contre un Bayern qui impressionne de plus en plus.

Groupe A: Agüero relance City
Groupe A: Agüero relance City

Toutes les victoires n'ont pas la même importance et celle de Manchester City ce soir est de celle qui forge un groupe. Contre une équipe de Villarreal auteur d’un début de saison loin de son standing récent mais qui récupérait son maitre à jouer, Borja Valero, le 2e club de Manchester affrontait la rencontre avec un effectif quasi complet mais avec la tête d’ors et déjà au derby de ce week-end.

Le sous-marin jaune, dès la 4e minute, ouvre le score sur un beau travail de De Guzman et Borja Valero, que Cani conclut après une action individuelle de Rossi. S’ensuit une trentaine de minutes de domination stérile de la part des Citizens, qui reprennent le contrôle du ballon et se créent plusieurs occasions timides, par Kolarov (12e puis 20e), Silva (14e) et Zabaleta (39e) jusqu’à l’égalisation: débordement de Kolarov, qui élimine son vis-à-vis et centre fort à ras de terre et Marchena, pour éviter le but de Džeko, trompe Diego López. Un but qui renforce la détermination des anglais, qui auront deux nouvelles occasions de marquer, par l’intermédiaire de Džeko(43e) et Silva(45e).

Dos au mur, les hommes de Garrido reviennent avec de bien meilleures dispositions et dominent l’entame de la seconde période, avec un Rossi très actif mais bien trop esseulé devant. A l’heure de jeu, se produit le changement décisif: l’entrée du Kun Agüero, qui permet à la formation de Roberto Mancini. Les 30 dernières minutes voient une domination outrageuse des locaux, qui forcent les valencians à se recroqueviller dans leur camp. Les réflexes de Diego López et la performance de la charnière Gonzalo-Marchena permettent à Villarreal d’accrocher le point du match nul avant le coup de massue d’Agüero, à la 93e, qui offre la victoire, après un énième débordement de l’intenable Zabaleta.

Dans l'autre rencontre du groupe, dans un San Paolo surchauffé, Naples arrache un point inespéré dans une rencontre dominé du début jusqu'à la fin par les allemands. A l’instar de Cani, Kroos inscrit le premier but de la rencontre dès les premiers instants après un mouvement collectif impressionnant de maitrise technique. Kroos, à nouveau, puis Gomez ont l’occasion d’augmenter l’avance du Bayern mais c’est finalement les siciliens, sur un but contre son camp ubuesque de Badstuber qui dévie un centre anodin dans ses propres buts, qui égalise. Un but qui interrompt une série d’invincibilité de plus de 1200 minutes de Neuer !!!

Le Bayern bénéfice d’un penalty très strict, suite à une main de Paolo Cannavaro, mais De Sanctis détourne la tentative de Mario Gomez, trop axé. Le rythme de la rencontre diminue logiquement en seconde période, les deux équipes se contentant du partage des points malgré quelques timides incursions allemandes. Le Bayern reste en tête du groupe, avec 7 points, à deux unités de leur adversaire du jour. City est toujours 3e mais revient à un point et Villarreal ne compte toujours pas le moindre point et ne compte que très peu de chances de se qualifier.