Vieux habitués contre jeunes premiers

La République Tchèque affronte le Monténégro en match aller des barrages de l'Euro 2012

Vieux habitués contre jeunes premiers
Malgré son nez cassé, Cech défie le Monténégro

Depuis le passage de 8 à 16 équipes en phase finale lors de l'Euro 96 en Angleterre, la République Tchèque s'est toujours qualifiée, disputant même la finale en 1996 et une demi-finale en 2004. Une belle série pour ce pays de 10 millions d'habitants qui veut bien évidemment la voir se poursuivre.

La sélection a néanmoins beaucoup perdu avec la retraite de la génération Nedved. Si elle peut s'appuyer sur la solidité de l'un des meilleurs gardiens du monde, Petr Cech (Chelsea, 29 ans, 86 sélections), les autres lignes ne sont pas forcément du même calibre. La défense est composée le plus souvent de Michal Kadlec (Leverkusen, 26 ans, 30 sél.), Roman Hubnik (Hertha Berlin, 27 ans, 19 sél.), Tomas Sivok (Besiktas, 28 ans, 21 sél.) et Zdenek Pospech (Mayence, 32 ans, 29 sél.). Pas de vedettes, mais des joueurs expérimentés et solides, présentant un bilan correct de 8 buts encaissés en 8 matchs.

Le milieu de terrain s'appuie principalement sur les expérimentés et talentueux Tomas Rosicky (Arsenal, 31 ans, 83 sél., 20 buts), Jaroslav Plasil (Bordeaux, 29 ans, 67 sél., 6 buts) et Tomas Hubschman (Donetsk, 30 ans, 38 sél., 0 but). Une ossature de haut niveau bien que vieillissante. La vraie faiblesse de l'équipe est certainement l'attaque, orpheline du géant Jan Koller. Seulement 12 buts marqués en 8 matchs, c'est, somme toute, assez peu. Le meilleur buteur est d'ailleurs Kadlec, un défenseur. Les attaquants les plus utilisés sont le vétéran Milan Baros (Galatasaray, 30 ans, 85 sél., 39 buts), qui n'a jamais confirmé les espoirs placés en lui, et le jeune Tomas Necid (CSKA Moscou, 22 ans, 25 sél., 7 buts), sans doute encore trop tendre pour ce niveau de jeu.

En face, le Monténégro fait figure de jeune débutant. Le pays a pris son indépendance en 2006 et sa fédération fut admise au sein de la FIFA le 26 janvier 2007, trop tardivement pour disputer les qualifications de l'Euro 2008.  Un premier tournoi de qualification bien mené par cette jeune pousse, qui termine second de son groupe derrière l'Angleterre mais devant la Suisse. Cette équipe marque peu (7 buts) mais encaisse peu (7 buts également). Le sélectionneur, Branko Brnovic, a su bâtir une équipe cohérente à partir d'un vivier forcément inhomogène, compte tenu de la taille du pays (630 000 habitants).

Preuve en est le gardien, Mladen Bozovic (Videoton, 27 ans, 15 sél.), illustre inconnu sur le plan international. Devant lui, on retrouve généralement Elsad Zverotic (Berne, 25 ans, 22 sél.), Stefan Savic (Manchester City, 20 ans, 5 sél.), Milan Jovanovic (Spartak Nalchik, 28 ans, 19 sél.), Miodrag Dzudovic (Spartak Nalchik, 32 ans, 10 sél.) ou Marko Basa (Lille, 28 ans, 12 sél.), seul joueur titulaire dans une équipe d'un grand championnat (mais souvent blessé). Un assemblage hétéroclite, mais qui semble fonctionner.

Au milieu, les joueurs les plus utilisés sont Milorad Pekovic (Fürth, D2 Allemande, 34 ans, 27 sél. 0 but), Simon Vukcevic (Blackburn, 25 ans, 26 sél. 1 but), Vladimir Bozovic (Rapid Bucarest, 29 ans, 25 sél., 0 but), Mladen Kascelan (Lodz, 28 ans, 18 sél., 0 but) ou Branko Boscovic (DC united, 31 ans, 23 sél., 1 but). Là encore, aucun nom ronflant mais plutôt des joueurs expérimentés et solides.

La principale force du Monténégro est son attaque. Radomir Djalovic (Perm, 29 ans, 18 sél., 7 buts), Fatos Beqiraj (Zagreb, 23 ans, 8 sél., 1 but), Andrija Delibasic (Rayo Vallecano, 30 ans, 3 sél., 1 but) mais surtout Stevan Jovetic (Fiorentina, 22 ans, 14 sél., 8 buts) et Mirko Vucinic (Juventus, 28 ans, 24 sél., 11 buts) composent une attaque de bon niveau européen, qui saura inquiéter l'arrière-garde tchèque.

La République Tchèque, qui s'est montrée irrégulière pendant ses qualifications, devra se méfier d'une formation du Monténégro, disparate, mais dans une dynamique très positive et qui n'a rien à perdre, l'exploit étant déjà fait. D'autant plus que le match aller aura lieu ce vendredi en République Tchèque.