Triste victoire des bleus

C'est sur le plus petit des scores que la France s'est imposé ce soir face aux États-Unis au Stade de France. C'est Loïc Remy qui inscrit le but du 1-0 à la 72eme minute sur une passe de Marvin Martin.

Triste victoire des bleus
Loîc Remy délivre les Bleus
France
1
0
États-Unis
Loîc Remy délivre les Bleus

Dans un match triste, et un Stade de France qui sonnait comme à son habitude creux, la troisième opposition de l'histoire entre la France et les États-Unis ne restera pas dans les annales. Dans la première période, peu d'occasions, peu de jeu. Ce sont même les américains qui par la puissance physique d'Altidor se sont « montré ». Physique américain et technique française. Mais surtout, jeu stérile et totalement improductif de la part des hommes de Blanc qui domine plus ou moins la rencontre. Tel est le bilan que l'on peu faire à la fin de la première période. Mais les Bleus n'ont pu que très rarement se montrer dangereux. Dans un schéma en 4-4-2, Gameiro et Benzema ne sont jamais parvenu à combiner, tout comme Menez et Ribery qui ne trouvait pas leurs attaquants. Mvila descendait très bas récupérer le ballon, on le voyait parfois même être en défense centrale le réclamer. 0-0 à l'entrée au vestiaire, aucunes occasions à se mettre sous la dent.

Au retour, les dix premières minutes seront du même accabi que la première mi-temps. C'est Benzema qui va réveiller les français. Sur un corner anodin, la tête de l'ancien lyonnais heurtait la barre transversale (54e), puis un coup franc du madrilène était repoussé de justesse par Howard sur sa ligne (55e). Mvila et Gameiro sont alors remplacé par Martin et Remy. Et les deux entrants ne tarderont pas à se montrer, et à trouver la clé pour déstabiliser cette équipe américaine solide défensivement. A la 68eme, Marvin Martin lance un ballon par dessus la défense centrale qui est alors déstabilisé. Ce ballon trouve Loïc Remy qui reprend le ballon mais trouve Howard pour repousser le ballon. Cette première vraie occasion dans le jeu pour les tricolores aura servie à trouver la faille : la défense centrale. Quelques minutes plus tard, Marvin Martin et Loïc Remy reproduisent la même action. Et cette fois ci, la frappe croisée de l'attaquant olympien trouve le chemin des filets.

Olivier Giroud ne concrétisera pas ses deux occasions, dont une où il se retrouve seul face à Howard. Sa frappe rate le cadre de peu.. La rencontre en restera là et les deux équipes se séparent sur un score de 1-0 en faveur des résidents du Stade de France.

« Sur le contenu, cela aurait pu être meilleur, reconnait Laurent Blanc. Certains joueurs vivaient leur première sélection. Ils ont essayé de donner le meilleur d'eux même mais ils manquent logiquement d'expérience. Mardi contre la Belgique, on affrontera une équipe de Belgique au niveau supérieur. Il faudra continuer la série.»