Une finale de rêve

Une finale de rêve

Le 12 mai 2012, Berlin accueillera le Borussia Dortmund et le Bayern Munich dans un match qui s'annonce intense et prestigieux. Les deux meilleurs clubs allemands du moment se sont tout deux qualifiés après avoir eu à traverser l'épreuve des prolongations, et même des tirs au but pour le Bayern... "Wir fahren nach Berlin" doit certainement résonner tant à Dortmund qu'à Munich lors de ces dernières heures...

SpVgg Greuther Fürth 0-1 Borussia Dortmund (a.p.) : Gündogan sur le fil

Mardi soir, la première demi-finale de la Coupe d’Allemagne opposait les deux leaders de Bundesliga. Dortmund, champion en titre et actuel premier en Bundesliga, se rendait à Fürth où l’attendait cette surprenante équipe, actuellement leader en 2.Bundesliga. Et c’est à un match engagé que les 15 500 supporters de la Trolli-Arena ont assisté. Bien que les occasions furent jaunes et noires, notamment par l’intermédiaire de Kagawa (31, 58.), Lewandowski (36.), Blaszczykowski (43.) ou encore Großkreutz (40, 56.), les joueurs de Büskens tenaient bon et s’en remettaient à un Grün très réactif. Après l’heure de jeu, les pensionnaires de 2.Bundesliga vont même se voir offrir deux occasions par Occean (60, 78.) que l’attaquant ne parvient pas à convertir. Seulement, les deux équipes pêchent dans la finition et on se dirige assez logiquement vers des prolongations. Au cours des trente minutes supplémentaires, c’est à nouveau Occean qui s’illustre par deux fois (96,112.) mais le bonheur fuit toujours les joueurs de Fürth.

Les deux entraîneurs voient alors les tirs au but arriver à grande allure et Büskens tente un coup de folie : il remplace Grün, son gardien, par Fejzic, son remplaçant, spécialiste des tirs au but. Seulement, lui qui devait être le héros de ce match en devint un, mais de manière tragique. Lors de la dernière offensive des joueurs de Jürgen Klopp, Gündogan décoche une frappe des seize mètres. Sa tentative heurte le poteau de Fejzic avant de lui heurter le dos et de franchir la ligne de but. Dortmund ouvre la marque à la 119ème minute et se voit accéder à la finale sans avoir encaissé le moindre but. Le BVB est donc en route pour un doublé Bundesliga-Coupe d’Allemagne…

Borussia Mönchengladbach 2-4 FC Bayern Munich (t.a.b) : Neuer offre la finale au Bayern

Le Borussia-Park était comble avant la venue du Bayern. Un peu plus de 54 000 spectateurs s’étaient déplacés au stade afin d’assister à la seconde demi-finale de cette Coupe d’Allemagne édition 2011/12. Déjà vainqueurs du Bayern deux fois cette saison, les joueurs de Lucien Favre espéraient réaliser la passe de trois face au « Rekordmeister ». Dès l’entame de match, l’opposition de style est nette. Le Bayern confisque le ballon et prend son temps afin de placer des attaques, chose qui correspond parfaitement à Gladbach. Dans un style bien plus direct, les « Fohlen » ne tergiversent pas et souhaitent se rendre rapidement dans le camp bavarois. Seulement, les imprécisions, dans un camp comme de l’autre, empêchent de réelles occasions d’éclore. Il fallu attendre la 21ème minute pour voir Marco Reus se présenter seul devant Manuel Neuer. Le portier allemand, très en forme ce soir, remporte son duel et permet aux Bavarois de ne pas être menés. La première période allait tout de même offrir quelques occasions supplémentaires, et ce, quelques minutes avant la mi-temps. Robben (40.) puis Alaba (41.) ne parvinrent pas à faire trembler les filets.

Au retour des vestiaires, le Bayern prend à nouveau le jeu à son compte, sans pour autant mettre en danger son adversaire du jour. Ainsi, les deux équipes s’en remettent à des frappes lointaines. Robben (65.) et Reus (77.) ne parviennent pas à réellement inquiéter ter Stegen et Neuer. Peu avant la fin de la rencontre, Brouwers (83.) et Reus (84.) trouvent un excellent Neuer sur leur chemin, et c’est ainsi que les équipes se voit forcer d’entamer les prolongations.

Les prolongations vont voir un Bayern avec plus de réserves énergétiques avoir les meilleures occasions. Robben, par deux fois (109, 111.), échoue et ne parvient à porter son équipe en finale. Ainsi, les deux équipes s’en remettent aux tirs au but pour décider du sort de cette demi-finale. Le Bayern entame la série. Tandis que Alaba, Ribéry et Lahm (Bayern) ainsi que Daems et Hermann (Gladbach) transforment leurs tirs au but, c’est au tour de Dante de s’élancer. Le défenseur de Gladbach, encore très bon ce soir, qui serait sur le point de s’engager avec le Bayern Munich pour la saison prochaine, échoue de peu dans sa tentative. Par la suite, Kroos porte l’avantage à 4-2 pour le Bayern et Nordtveit butte finalement sur un Manuel Neuer qui parvient à dévier la frappe du milieu de Gladbach. Le Bayern se qualifie donc pour la finale.

La finale sera donc celle rêvée par beaucoup. Elle opposera le 12 mai prochain les deux meilleures équipes d’Allemagne actuellement. Une affiche alléchante nous attend donc dans un peu moins de deux mois à Berlin.

    

Crédits photos: Daylife