Doublé en vue

Après la Carling Cup, c'est la FA Cup que les Reds vont essayer de remporter. Grâce à leur victoire à l'arrachée dans le derby de la Mersey (2-1), Liverpool s'offre une nouvelle finale. De quoi sauver une saison très décevante en championnat.

Doublé en vue
Doublé en vue

Kenny Dalglish la voulait absolument. Pourtant ce n'était qu'une demie de coupe. Mais ce samedi, au Wembley Stadium, c'était bien plus qu'une simple demie finale de coupe pour l'entraineur de Liverpool. Il y a 23ans qu'est arrivé le drame d'Hillsborough et la mort de 96 supporters lors de la demi finale de la FA Cup qui opposait Liverpool à Nottingham Forest. Dalglish était déjà sur le banc ce 15 avril 1989. et c'est tout un peuple qui s'est tu avant le coup d'envoi pour commémorer la mémoire de ses 96 victimes. Après cette séquence émotion, place au jeu et à ce derby.

Liverpool rentrait mieux dans la partie et se montrait pressant dès les premières minutes. Caroll pénétre dans la surface et remet à Spearing qui frappe bien au dessus des cages d'Howard (3'). La réponse d'Everton ne se fait pas attendre. A peine trois minutes plus tard, Baines enroule un coup franc bien placé, mais cela passe au dessus (6'). Les débats s'équilibrent mais Everton continue de se montrer dangereux, comme sur ce retourné de Jelavic bien capté par Jones (20'). Et la défense Red va finalement craquer: sur un ballon anodin, Agger et Carragher se regarde dans le blanc des yeux pour savoir qui dégage la balle. Carragher s'y colle finalement, et tir sur Cahill. Le ballon retombe dans les pieds de Jelavic, qui ne se fait pas prier pour ouvrir la marque (0-1, 24'). Liverpool fait tout à l'envers en cette première periode, et leur révolte se solde juste par une domination totalement stérile.

Dalglish a surement du pousser une gueulante à la mi-temps, car c'est un tout autre visage que Steven Gerrard et sa bande ont montré en cette seconde mi-temps. Mais les Reds vont jouer de maladresse. C'est d'abord Carroll qui expédie sa tête à côté du cadre, pourtant seul aux 6m, sur un centre de Downing (48'). Liverpool pousse et, un peu à l'image de la première mi-temps, Evrton va rendre aux Reds leur cadeau. Distin rate complètement sa passe en retrait qui se transforme en passe décisive pour un Suarez qui ne tremble pas devant Howard (1-1, 62'). C'est un échange d'aimabilité entre les défenses des deux équipes, qui repartent donc de zéro pour cette dernière demi heure. Mais ce but a clairement renversé la vapeur, et les joueurs de Liverpool aparaissent clairement boosté. Carroll manque tout d'abord une nouvelle opportunité, d'un frappe de l'entrée de la surface (78'), avant de se rattrapper quelques minutes plus tard. L'anglais, maladroit toute la partie, vient placer sa tête sur un coup franc de Bellamy, et délivre tous les supporters des Reds (2-1, 87'). Liverpool disputera donc sa seconde finale de l'année.

C'est une saison décidément particulière pour Liverpool. Largé en championnat et privé de Ligue des Champions pour l'an prochain, Liverpool va peut être réaliser le doublé et remporter les deux Coupes. Il faudra pour cela disposer de Chelsea ou Tottenham, qui se disputeront l'autre place en finale dimanche soir.