Manchester City file vers le titre, Bolton s'enfonce

Manchester City file vers le titre, Bolton s'enfonce

Manchester City n'est plus qu'à une marche du sacre en Premier League ! Les Citizens se sont imposés sur la pelouse de Newcastle (2-0). Si les hommes de Roberto Mancini l'emportent la semaine prochaine face à QPR, ils seront champions. Manchester United, malgré sa victoire, reste derrière à la différence de buts. Dans le bas de tableau, Bolton perd des points précieux dans la course au maintien tandis que QPR se donne de l'air.

Newcastle – Manchester City : 0-2

Touré 70ème , 89ème

Manchester city file vers le titre :

Vainqueur lundi de United (1-0) Manchester City, revenu aux commandes à la différence de buts (+8) devait s'imposer à Newcastle lors de l'avant-dernière journée de la Premier League pour s'assurer, ou presque, son premier titre depuis 1968. En face, l’équipe d’Alan Pardew invaincue à domicile en 2012, et qui reste sur une série de 7 victoires en 8 matches est toujours à la lutte pour une place en ligue des champions.

Malgré l’importance de ce match, les joueurs de Roberto Mancini, qui à reconduit le même onze que face à MU, prennent le jeu à leur compte sans se procurer d’occasions franches et c’est bien Ben Arfa qui se procure la première occasion du match à la 34ème de jeu avec une volée du droit que Hart détourne difficilement. Les Citizens, sereins tout au long du match répondent par l’intermédiaire de Barry, qui voit ses frappes repoussées par Coloccini et Santon sur sa ligne juste avant la pause. L’arbitre siffle la fin d’une première mi temps intense mais aucune équipe n’a su faire la différence.

Le second acte démarre sur le même rythme, avec toujours une domination stérile de ManCity et il faut attendre la 62ème minute de jeu pour assisté au tournant du match : le remplacement de Nasri par De Jong, qui permet à Yaya Touré de monter d’un cran. Ce changement tactique de l’italien, va porter ses fruits à peine dix minutes plus tard, Silva recupére le ballon, le transmet à Aguero qui décale Yaya Touré, qui d’une frappe intérieur du pied droit trompe Krul.  Ce but va libérer les citizens qui vont se procurés d’énorme occasions par l’intermediaire de Touré et Aguero mais sans trouver la faille, et il faut attendre la dernière minute pour voir Touré, encore lui, bénéficier d’un bon travail de Clichy pour inscrire le but de la victoire.

Cette victoire permet aux Citizens de conserver la tête de la Premier League et de se rapprocher un peu plus du titre de champion. De son côté les Magpies, n’ont pas démérités mais sont tombés sur plus fort qu’eux, et ils pourront se consoler avec les résultats de leur rivaux qui leur permet de toujours croire à une possible place en ligue des champions.

 

Aston Villa – Tottenham : 1-1

Clark pour Aston Villa 35ème,  Adebayor pour Tottenham 61ème

Tottenham évite le pire :

Dans la course à la C1, Tottenham, mené et en infériorité numérique sur la pelouse d’Aston Villa, a réussi à éviter le pire grâce à Adebayor (1-1). Les Spurs s'accrochent à leur quatrième place, un point derrière Arsenal mais un point devant Newcastle. De son côté ce point permet aux villans de respirer dans la lutte pour le maintien.

Dans ce match face à un mal classé, ce sont les Villans qui se montrent les plus dangereux et Clark à la 35ème minute ouvre le score et permet à Aston Villa de rejoindre le vestiaire avec un avantage de un but. Dès la reprise, les Spurs se compliquent la tâchent suite au carton rouge reçu par Rose au bout de cinq minutes, mais comme souvent dans pareille situation, Tottenham va se révolter à dix, et à la 60ème minute Adebayor transforme le penalty libérateur et permet à son équipe de revenir à égalité. La fin du match approche et aucune des deux équipes ne souhaitent perdent ce match dans l’optique du maintien pour l’un et de la ligue des champions pour l’autre. C’est donc sur ce score de 1-1 que se quittent les deux équipes.

Bolton -West Bromwich : 2-2

Petrov 24ème, Jones (csc) 72ème Bolton ; Brunt 75ème, Morrison 90ème  West Bromwich

Bolton perd gros :

Face à une équipe de West Bromwich qui n’a plus rien à jouer dans ce championnat, Bolton à perdu gros dans la lutte pour la maintien en concédant le match nul dans les derniers instants de la rencontre. Les Wanderers sont désormais à deux unités du premier non relégable.

Pourtant tout avait parfaitement commencé pour Bolton avec un but de Petrov sur penalty et un but de Jones contre son camp à quinze minutes du terme. Alors qu’une victoire se dessinée, WBA réagit par l’intermédiaire de Brunt et à la 90ème minute, Morrison crucifie le portier adverse et plonge le stade dans un silence de cathédrale. Bolton doit désormais gagner son dernier match et espérer une défaite de Qpr ou Wigan (qui joue demain un match déterminant à Blackburn).

Fulham – Sunderland : 2-1

Dempsey 11ème et Dembelé 35ème pour Fulham ; Bardsley 34ème pour Sunderland

Un match sans enjeu :

Dans ce match opposant deux équipes qui ne jouent plus rien en cette fin de championnat, le spectacle ne fût pas forcement au rendez vous. Malgré un bon début de match ponctué par le but de Dempsey pour Fulham, les deux équipes n’ont pas l’intention de jouer l’offensive. Sunderland réagit par l’intermédiaire de Bardsley après la demi heure de jeu mais Dembelé sur le coup d’envoi permet à son équipe de reprendre l’avantage. Les blacks Cats essayent de réagir mais ne trouvent pas l’ouverture. L’arbitre siffle la fin d’un match entre deux équipes qui sont apparemment déjà en vacances.

Manchester United - Swansea : 2 - 0

Scholes et Young pour Manchester United

Pour l'espoir : 

Manchester United devait s'imposer pour rester au contact de Manchester City. Mission accompli qui s'impose deux buts à rien face à Swansea qui n'a plus rien à jouer lors de cette saison où les Swans sont d'ores et déjà maintenu. Les hommes de Sir Alex Ferguson auraient préféré marquer plus de buts pour essayer de combler l'écart considérable au goal average. Pour être champion, les Reds Devils devront non seulement s'imposer, espérer une défaite de Manchester City et dans le cas où City l'emporte, il faut que les coéquipiers de Patrice Evra remportent leur match avec... 8 buts de plus que leur homologues. Bon courage.