Le CSKA Moscou refroidit Madrid

Pour ce huitième de finale aller, le Real se rendait en Russie pour affronter le CSKA Moscou. Malgré des conditions de jeu difficiles, le Real réussit à mener au score. Mais, les hommes de Mourinho finiront par encaisser le but de l'égalisation dans les dernières minutes de la rencontre.

Le CSKA Moscou refroidit Madrid
CSKA Moscou
1
1
Real Madrid
Le CSKA Moscou refroidit Madrid

Ce huitième de finale aller ne semblait pas pouvoir inquiéter les madrilène. En effet, le Real enchaîne les victoires. En phase de groupe, les hommes de Mourinho avaient fait un sans fautes, en Liga, ils devancent  l’ogre barcelonais de dix points. C’est donc un Madrid solide et sur de sa force qui abordait cette rencontre. Seulement voilà, les déplacements en Russie sont toujours difficiles pour les équipes européennes. Des températures très basses, un terrain synthétique, on était loin des conditions habituelles que les madrilènes rencontrent au Santiago Bernabéu. Beaucoup de contrôle raté, d’approximations, le Real a du mal a trouver ses marques. La première occasion au Luzhniki viendra d’ailleurs des russesDzagoev reprend un centre de Schennikov  et sa frappe frôle dangereusement avec les buts de Casillas.

Cette occasion fera réagir les madrilènes, les hommes de Mourinho cherchent à prendre de la vitesse et privilégient les une-deux rapides pour trouver le décalage parfait. Benzema tente même une frappe de loin mais en prenant une mauvaise posture, le français se tord alors de douleur et doit quitter le terrain. Higuain le remplace. Son envie trépidante ne se fait pas attendre, « el Pipita » tente une superbe frappe que le gardien repousse, Khedira reprend mais son tir est dévié en corner. Peu après, l’argentin vole un ballon aux défenseurs russes puis le passe à Coentrao, le portugais loupe son centre mais c’est son compatriote Ronaldo qui le récupère d’une frappe sèche. Le gardien du CSKA, jusque là infranchissable, touche le ballon mais ne parvient pas à empêcher le but madrilène.

En début de deuxième mi-temps, un Callejón très actif ne cesse de créer du danger. Ronaldo a par deux fois l’occasion de plier le match, mais ne réussit pas à concrétiser face à Chepchugov. Les minutes s’écoulent alors, et le match se refroidit jusqu’à l’ennui total. Madrid recule, et le CSKA veut y croire. Les dix dernières minutes sont on ne peut plus difficiles pour les madrilènes. Dans le temps additionnel, un Coentrao dépassé tout le match commet une main stupide pour stopper l’attaque des russes. Il ne reste que quelque secondes à jouer. Le coup-franc dangereux se transforme finalement en cafouillage dans la surface, la défense centrale perd pied et Wernbloom égalise. Les madrilènes peuvent repartir bredouille après avoir dominé, et mené au score.