Le Real Madrid à la conquête du titre

C’est en leader que le Real Madrid se déplace chez son rival barcelonais. Un leader vacillant qui a vu son avance fondre, le club madrilène a désormais quatre point d’avance sur le Barça, ça en dit long sur l’importance de ce Clásico, à cinq journées du terme du championnat.

Le Real Madrid à la conquête du titre
Le Real Madrid à la conquête du titre

A l'approche du très attendu Clásico, retour sur les enjeux et les clés du match côté Real Madrid.

Les Enjeux

L’enjeu du match est simple, pour une fois l’on peut parler d’une finale du championnat avec toutefois une légère différence à l'avanteagedu Real Madrid : un match nul serait aussi un bon résultat pour les  joueurs de Mourinho dans la quête du titre, ça stabiliserait l’écart à 4 points, même s’il faudra se méfier de la réception du FC Séville et du déplacement à San Mamés.

L’autre enjeu est moins terre à terre, mais plus qu’un titre de champion, le Real Madrid cherche aussi à supplanter le FC Barcelone, et un titre avec en cerise sur le gâteau une victoire contre le FC Barcelone, dans son antre, aurait un poids plus grand qu’un titre sans victoire sur les Catalans, n’oublions pas qu’au match aller l’équipe de Guardiola s’est imposée au Santiago Bernabeu.

 

La forme du moment

Le Real Madrid n’est pas dans des conditions idéales avant d’aborder ce périlleux déplacement. Les joueurs semblent usés physiquement. Mourinho fait peu tourner son effectif et certains joueurs semblent manquer de fraîcheur, et pas des moindres. Ozil le créateur, Benzema l’attaquant si en forme il y a de ça quelques semaines, Xabi Alonso l’organisateur… tous ces joueurs tirent la langue et ça se sent dans les résultats avec seulement 4 matchs gagnés sur les 8 matchs disputés le mois dernier.

  

Benzema et Ozil, joueurs clés du Real Madrid cette saison, semblent moins décisifs ces derniers temps

En championnat les Madrilènes ont vu les Barcelonais leurs reprendre 6 points, et en Ligue des Champions ils sortent d’une défaite à Munich contre le Bayern. De plus, avec un peu de recul, ce Real Madrid qui apparaît statistiquement époustouflant sur l’ensemble de la saison peut nous laisser quelques doutes, on peut se poser des questions sur sa capacité à affronter des adversaires de très haut niveau. Difficile de trouver un match référence après une Ligue des Champions qui ne lui a pas forcément offert des adversaires de premier plan (Olympique Lyonnais, Ajax d’Amsterdam, Dinamo Zagreb, CSKA Moscou et Apoel Nicosie), nous pouvons constater que les Madrilènes ont perdu lorsqu’ils ont affronté le FC Barcelone et le Bayern Munich, sans parler du récent match nul à domicile contre le FC Valence.

 

Dans la peau de Mourinho

Depuis son arrivée sur le banc madrilène Mourinho a du mal face au FC Barcelone, une équipe qui lui pose vraisemblablement des problèmes. Dans un premier temps le Portugais avait opté pour le "tout-défense", se laissant dominer dans le jeu et imposant un défi physique, une tactique qui a plus ou moins de réussite. Si ça ne c’est pas avéré être la solution miracle, c’est de cette manière que le Real Madrid a conquis son unique titre sous l’ère Mourinho, la Copa del Rey. Mais plus que les possibles résultats, c’est presque la dignité du Real Madrid qui est en jeu lorsque les merengues abordent le match de cette façon. Ils acceptent indirectement la supériorité du Barça. Lors des derniers matchs contre le FC Barcelone, les Clásicos étant légions ces dernièrs mois, Mourinho a donc enfin décidé de tenter d’imposer son jeu en affrontant le FC Barcelone d’égal à égal. Si la réussite n’a pas  forcément été là, le 2 à 2 obtenu au Camp Nou en janvier reste le meilleur match du Real Madrid contre le FC Barcelone depuis l’arrivée de Mourinho. En jouant, le Real Madrid a su faire vaciller le FC Barcelone, la question est de savoir quel Real Madrid verrons nous demain ? Karanka, envoyé en conférence de presse par Mourinho, a déclaré « Nous partirons à l’attaque pour marquer des buts », une déclaration d’intention qu’il faudra donc vérifier sur le terrain.

      

Reste à savoir quels joueurs choisira Mourinho pour débuter le match. Si l’axe de la défense Pepe-Ramos est certain d’être de la partie, il y a plus de doutes sur les latéraux, points faibles de l’équipe, notamment en défense. Marcelo a un apport intéressant en attaque mais n’est pas le plus grand défenseur, de plus lors des grands matchs Mourinho lui préfère souvent Coentrao, pourtant décrié pour ses performances. Côté droit Arbeloa n’est pas impérial en défense et a un apport néant en attaque. Pour les autres secteurs de jeu reste à savoir ce qui sera décidé concernant des joueurs un peu en dedans comme Ozil. Kaka lui sera-t-il préféré, les deux seront-ils associés ? Di Maria qui n’est pas à 100% après des blessures débutera-t-il le match ? L’Argentin a su prouver être un joueur clé, mais sa condition physique laisse planer un doute quant au rôle qu’il tiendra lors de ce Clasico. Reste à savoir les choix qui seront faits entre Benzema et Higuain, les deux sont complémentaires, le Français plus créateur, l’Argentin plus finisseur, mais Mourinho les utilise peu ensemble. Mourinho dispose de plusieurs options et il est impossible de savoir quels seront ces choix, mais s’il envisage jouer la victoire en pratiquant un jeu offensif nul doute que l’on pourrait assister à une surprise et des choix audacieux, que ce soit l’association Ozil-Kaka ou celle de Benzema et Higuain.

 

Il pourrait faire la différence

            

Absent de l’article comme des grands rendez-vous, Cristiano Ronaldo sera très attendu pour ce match. C’est le joueurs qui doit faire gagner son équipe, celui dont on attend beaucoup à chaque Clasico côté madrilène. Evidemment décisif il l’a déjà été, en marquant le but qui a offert la Copa del Rey au Real Madrid il y a de ça un an. Mais lors des autres Clasico il a souvent manqué à son équipe, et quand le Real se hisse et dépasse même parfois le FC Barcelone dans le jeu, elle aurait besoin d’un Ronaldo plus présent  et plus décisif. Nul doute qu'il aura à coeur de briller face à son rival Messi, de plus les deux se disputent le titre de meilleur buteur du championnat.  Les deux joueurs ont actuellement marqué le nombre astronomique de  41 buts chacun, ce qui représente le record de buts marqué dans un championnat, record obtenu par Cristiano Ronaldo lors de la saison dernière.