Le Real file vers le titre

Le Real Madrid s’est imposé ce samedi soir face au FC Barcelone au Camp Nou (2-1). Les madrilènes, qui comptent désormais sept points d’avance sur leur adversaire du jour, prennent une option sur le titre de champion d’Espagne à quatre journées de la fin.

Le Real file vers le titre
Les madrilènes filent vers le titre de champion d'Espagne
FC Barcelone
1
2
Real Madrid
FC Barcelone: Valdes - Alves, Mascherano, Puyol, Adriano (Pedro 73ème) - Xavi (Sanchez 68ème), Busquets, Thiago - Tello (Fabregas 80ème), Messi, Iniesta
Real Madrid: Casillas - Arbeloa, Ramos, Pepe, Coentrao - Khedira, Alonso - Di Maria (Granero 77ème), Ozil (Callejon 88ème), Ronaldo - Benzema (Higuain 90ème)
SCORE: Khedira (1-0, 17ème), Sanchez (1-1, 70ème), Ronaldo (1-2, 72ème)
ARBITRE: Arbitrage de M. Undiano Mallenco - Avertissements pour Busquets, Mascherano, Ramos, Alonso, Ozil et Granero
ÈVÉNEMENTS: Liga BBVA - 35ème journée - Camp Nou à Barcelone

Cela n’était plus arrivé depuis 2007. Le Real Madrid s’imposait alors à Barcelone (1-0) pour ce qui constituait le dernier succès madrilène chez son éternel rival. Ce soir, les hommes de José Mourinho ont pris une sérieuse option sur le titre de champion d’Espagne et mis fin à cette série noire. Les Merengue, qui comptent sept points d’avance sur le FC Barcelone, filent vers un sacre qui les fuit depuis 2008.

Le contexte de ce Clasico était pourtant favorable aux barcelonais, eux qui pointaient il y a encore quelques semaines à dix longueurs du Real et qui avaient l’occasion de revenir à une petite unité de son adversaire. La pression est donc sur les madrilènes qui ont tout à perdre, seulement trois jours après leur défaite face au Bayern Munich en demi-finale aller de Ligue des Champions (1-2).

Pour autant, le Real démarre la rencontre tambours battant. L’ouverture du score de Khedira après 17 minutes de jeu vient sanctionner une entame de match bien négociée par les madrilènes. Valdes s’était d’ailleurs employé pour retarder l’échéance sur une tête de Ronaldo quelques minutes auparavant (5ème). Le Barça, moribond et inhabituellement statique, peine à porter le danger sur le but de Casillas, malgré sa domination. Le Real, de son côté, est appliqué défensivement et se montre incisif en contre.

Cristiano Ronaldo, comme un symbole

Mais le match est globalement décevant. Lionel Messi est peu en vue, et les barcelonais sont anormalement maladroits, à l’image du jeune Tello qui rate plusieurs fois le cadre (20ème, 52ème, 54ème). Et c’est un entrant qui va forcer la décision. Suite à une frappe repoussée par Casillas, Alexis Sanchez s’arrache pour pousser le ballon au fond (70ème). Le Barça se lance alors à l’abordage pour tenter d’arracher la victoire, mais est crucifié seulement trois minutes plus tard par Cristiano Ronaldo. Idéalement servi par Özil, l’attaquant portugais fixe Victor Valdes et redonne l’avantage à son équipe.

Le Barça ne s’en relèvera pas. Le Real l’emporte pour la première fois en Liga face au FC Barcelone sous les ordres de José Mourinho. Et file vers le titre de champion à quatre journées de l’épilogue de cette saison.