Liga espagnole, épisode 35 : l’Espagne tient son champion

Rien d’officiel, rien de mathématique, mais la victoire du Real Madrid dans le Clásico est vraisemblablement synonyme de titre de champion pour les merengues. Côté relégation tout est plus clair aussi, tandis que la course à l’Europe reste indécise.

Liga espagnole, épisode 35 : l’Espagne tient son champion
Liga espagnole, épisode 35 : l’Espagne tient son champion

Le Clásico a bénéficié d’une couverture exceptionnelle sur notre site, pas besoin donc de nous y attarder plus. Retenons juste qu’il s’agit de la première victoire du Real Madrid contre le FC Barcelone en championnat depuis l’arrivée de Mourinho à Madrid. Répondant présents lors de ce choc, les Madrilènes sont allés chercher le titre et couronne leur belle saison d’un succès de prestige, belle prestation d’équipe, et un Ronaldo en mode record en marquant son 42e but de la saison. Côté Barcelonais, plus que la défaite, c’est le jeu affiché et la forme individuelle de la plupart des cadres qui inquiète, surtout à l’approche de la demi-finale retour de Ligue des Champions.

Cette 35e journée nous offrait de nombreux chocs, notamment dans la course à la qualification européenne. Tout d’abord, le troisième Valence, recevait le Betis et avait besoin d’une victoire pour ne pas voir Malaga lui revenir dessus. Objectif rempli, et plus que les trois points c’est le nombre de buts (4-0) qui rassurera les supporters de Valence. En effet, après avoir 4-2 perdu en Europa League en déplacement à l’Atlético de Madrid, les Valenciens vont devoir partir  à l’attaque lors du match retour.  

Mais de son côté l’Atlético de Madrid a aussi fait fort. En recevant l’Espanyol Barcelone, c’est une lutte pour la qualification européenne qui s’ouvrait là aussi. Les Catalans espéraient que les colchoneros s’épuiseraient physiquement après leur match européen du jeudi, mais au contraire, après une première mi-temps équilibraient c’est en seconde période que les Madrilènes ont fait la différence avec notamment un gran Arda Turan autour d’un doublé deux minutes.

Pour revenir à des préoccupations purement liées au championnat, Valence va devoir attendre cette nuit pour savoir si la différence avec Malaga est significative. Avec quatre points de retard, Malaga joue ce soir et pas contre n’importe qui. Les Andalous reçoivent une des sensations de cette saison, Osasuna. Un match important pour les deux clubs, entre un Malaga qui poursuit la troisième place mais qui a aussi la pression derrière, et un Osasuna qui a besoin d’un résultat positif pour suivre la cadence.

En parlant de « sensation » de la saison, Levante est toujours présent. Actuellement cinquième, les joueurs de Levante ont su négocier un déplacement difficile en prenant un point à Séville. Les Andalous restent toutefois encore placés pour chercher une qualification européenne. Levante toujours solide doit faire attention, notamment à l’Athletic Bilbao qui revient à un point après sa victoire à Santander.

  

Cette victoire des Basques à Santander semble condamner l’équipe du Racing. Le Sporting Gijon a battu le Rayo Vallecano, mais il sera presque impossible pour les Asturiens de revenir sur Villarreal et ses six points d’avance. Pareil pour le Real Saragosse, malgré une série plutôt bonne les Aragonais n’avaient plus droits à l’erreur, ils perdent 1-0 à Majorque et semblent dire au revoir à la première division. Racing Santander, Sporting Gijon et Real Saragosse prennent donc la route de la seconde division, même s’il reste une faible probabilité pour les deux derniers de se sauver.

D’ailleurs certaines équipes ont réussi à se mettre hors de danger par rapport à la relégation lors de cette journée, c’est le cas du Real Majorque cité plus haut, mais aussi de Grenade vainqueur de Getafe (1-0) ou encore de la Real Sociedad qui a prit un petit point supplémentaire face à Villarreal (1-1). Le club connu comme le « sous-marin jaune » est le seul club encore en danger, d’autant plus que leur calendrier n’est pas facile, de quoi donner un peu d’espoir à ses poursuivants.