Match nul logique à Pampelune

Match disputé entre deux aspirants aux positions européennes. Malaga n'a pas su profiter de l'occasion pour distancer Levante, face à une équipe d'Osasuna toujours difficile à négocier sur son terrain.

Match nul logique à Pampelune
Osasuna
1
1
Malaga
Osasuna: Andrés Fernández - Marc Bertrán, Lolo, Flaño, Damiá - Cejudo, Puñal, Nekounam, Timor - Nino et Lekic
Malaga: Kameni - Sergio Sánchez, Demichelis, Weligton, Monreal - Joaquín, Camacho, Maresca, Cazorla, Isco - Rondón.
SCORE: 1-0: min.53 Nino 1-1: min.67 Nino
ARBITRE: Carlos Delgado Ferreiro

C'est sur la pelouse partiellement inondée du Reyno de Navarra que s'est disputée cette rencontre entre deux aspirants à l'Europe, soldée par un match nul 1-1. Les Andalous avaient l'occasion de se placer à cinq points de Levante, pendant que les joueurs d'Osasuna ont raté l'opportunité de revenir en postes européens. Malaga reste quatrième, à trois points de Valence, et Osasuna est désormais huitième à un point de la 6eme place, occupée par l'Athletic Bilbao.

 

Des occasions des deux côtés

Malaga aborde ce match en suivant le même schéma habituel, combinaisons entre joueurs, débordements des latéraux et attaques placées. Ils vont cependant se heurter au pressing efficace d'Osasuna, empêchant les milieux de Malaga de trouver leurs joueurs offensifs. C'est pourtant les Andalous qui auront la première occasion dès la première minute, par l'intermédiaire de Joaquin. Les Navarrains vont se montrer dangereux sur plusieurs contre attaques bien menées par les excellents Timor et Nekounam, et c'est  Puñal qui se procurera l'occasion la plus dangereuse d'Osasuna, à travers une frappe à l'entrée de la surface brillament détournée par Kameni. Monreal, revenant sur la pelouse d'Osasuna pour la première fois après son départ, expédiera également un ballon sur le poteau suite à une frappe du gauche.

C'est à la 53eme minute que Nino inscrit le premier but du match, suite à un superbe centre en profondeur de Cejudo venant du côté gauche, traversant la défense andalouse. L'attaquant n'a plus qu'à placer la tête pour expédier le ballon dans les filets de Kameni. Alors que le match semblait plus tendre vers un 2-0 qu'une éventuelle égalisation de Malaga, Santi Cazorla égalise à la 67eme minute d'une frappe puissante face à laquelle Fernandez ne peut rien faire. L'Asturien, expert dans le domaine, expédie le ballon  sur le côté gauche des cages du gardien d'Osasuna, frolant le poteau. Dès lors, le match semble tourner en faveur de Malaga, qui ne pourra cependant pas concrétiser, malgré une tête de Camacho qui s'écrase sur le montant suite à un corner tiré du côté droit.

 

Un calendrier compliqué pour Malaga

C'est un calendrier très compliqué qui attend désormais les joueurs de Pellegrini. L'équipe andalouse affronte Valence la semaine prochaine dans un match décisif pour la troisième place, et doit encore se déplacer au Vicente Calderon pour affronter l'Atletico, accueillir le Sporting Gijon à la Rosaleda, pour finir la saison en affrontant le FC Barcelone, également à domicile. Si une qualification en Champions League semblait presque acquise il y a quelques semaines, les mauvais résultats contre des équipes à priori abordables lors des trois derniers matchs pourraient couter cher à la fin de la saison. Osasuna finira également sa saison avec trois déplacement compliquées face à des équipes ayant encore des cartes à jouer cette saison, pour l'Europe ou le maintien (Villarreal, Valence et Santander) et un match à domicile contre la Real Sociedad.