Higuaín puissance 3

Après une première mi-temps laborieuse, Higuaín libère le Real Madrid avec un nouveau triplé, le deuxième consécutif en championnat et prolonge la bonne série des merengues, contre un Betis qui se désintègre en seconde période.

Higuaín puissance 3
Real Madrid
4
1
Real Betis
Real Madrid: Casillas; Arbeloa, Ramos, Pepe, Marcelo; Lass, Xabi Alonso, Kaká (Di María, min.60); Özil (Coentrao, min.74), Cristiano Ronaldo (Altintop, min.77) et Higuaín.
Real Betis: Casto; Chica, Amaya, Dorado, Nacho; Iriney, Beñat (Momo, min.77), Salva Sevilla (Santa Cruz, min.58); Vadillo (Sergio, min.21), Molina et Rubén Castro.
SCORE: 1-0, min. 46: Higuaín. 2-0, min. 59: Kaká. 2-1, min. 69: Molina. 3-1, min. 70: Higuaín. 4-1, min. 73: Higuaín.
ARBITRE: Delgado Ferreiro. Avertissements: Pepe (min.25), Beñat (min.65) et Momo (min.86).
ÈVÉNEMENTS: 8é journée du championnat d'Espagne. Match disputé au Santiago Bernabéu, devant 83.000 spectateurs.

Le Real Madrid, qui restait sur 4 victoires de rang, dont 3 en championnat, recevait l'une des équipes qui leur réussit le mieux. En effet, en 44 déplacements au Bernabéu, le Betis n'avait réussi à l'emporter qu'à 5 occasions et la logique a été une nouvelle fois respectée ce week-end. Confronté aux absences de Carvalho et Albiol, Mourinho décide d'aligner une charnière composée de Sergio Ramos et de Pepe, de retour de blessure, Lass accompagnant Xabi Alonso dans la première ligne du milieu de terrain.

Dans les 20 premières minutes, on assiste à une domination des andalous, qui redoublent de passes courtes, tentant d'installer leur jeu, jusqu'au premier tournant de la rencontre, la blessure d'Alvaro Vadillo, le plus actif jusqu'alors, suite à un contact avec Ramos. Le néo-international U19 sorti, le Real reprend le contrôle des opérations, avec plusieurs occasions franches, à l'actif de Cristiano Ronaldo et Higuaín, sans que ces derniers ne réussissent à tromper la vigilance d'un Casto jouant à la perfection son rôle de gardien-libéro. Les beticos ne sont pas en reste et se procurent quelques timides occasions et auraient même pu ouvrir le score sur un tir que Rubén Castro envoie au-dessus.

Dès le retour des vestiaires, le Real concrétise sa domination avec une longue ouverture de Marcelo pour Ronaldo, qui élimine facilement Chica avant de servir Higuaín, ce dernier n'ayant plus qu'à pousser le ballon au fond des filets. Une passe décisive qui cristallise le récent changement d'attitude du portugais, privilégiant la solution collective à l'exploit personnel et qui devrait faire énormément de bien aux madrilènes. Ce but scellera définitivement le sort de la rencontre et le Betis ne s'en remettra jamais. S'ensuit une succession d’opportunités d'augmenter leur avantage jusqu'au deuxième but, similaire au premier, avec à nouveau un très bon Ronaldo qui sert Kaká, qui trompe Casto d'une superbe frappe enroulée.

Le Betis réduira l’écart sur un raid solidaire de Rubén Castro, conclu par Molina, pour ce qui est son premier but en première division, relançant le match... pour quelques instants seulement. Quelques secondes seulement suffiront à Di Maria, entré à la place de Kaká, pour servir dans la profondeur Higuaín, qui élimine Casto avant d'inscrire son deuxième but de la soirée, mais le récital d'Higuaín ne s'arrêtera pas la. Sur une nouvelle passe en profondeur du natif de Rosario, il trompe Casto d'une magnifique balle piquée. La fin de rencontre sera relativement tranquille pour des madrilènes, qui auront fait montre de tout leur potentiel offensif, malgré quelques incursions timides du Betis, par l’intermédiaire des inévitables Rubén Castro et Moulina.

Nouvelle grande performance d'Higuaín, qui complique un peu plus la tache de José Mourinho et qui devrait conférer à l'argentin un avantage définitif dans sa lutte avec Benzema pour la place d'attaquant central. Les retrouvailles entre Higuaín et l'Olympique Lyonnais en Champions League s'annonce des plus savoureux et nul doute que "Pipita" aura à cœur de montrer à son public qu'il est définitivement de retour.