Manita plus 2!

Les catalans étaient dans l'obligation de gagner pour repousser le sacre madrilène et ils l'ont fait de fort belle manière en l'emportant 7 buts a 0 face au Rayo Vallecano.

Manita plus 2!
Manita plus 2!

Le Barça persiste malgré la défaite lors du clasico, l'élimination en demi-finales de la Ligue des champions et le départ annoncé de Pep Guardiola. Barcelone ne veut pas laisser au Real Madrid la joie de fêter son titre aussi tôt. Sa victoire contre le Rayo Vallecano (7-0), dimanche soir lors de la 36e journée, permet ainsi au Barça de rester en vie et de reprendre confiance avant la finale de la Copa del Rey (contre Bilbao), dernier objectif de "Sir" Guardiola.

Le Barça n'avait pourtant pas préparé cette rencontre dans les meilleures conditions, puisqu'après son faux-pas au Camp Nou face aux Merengue, les Catalans avaient eu deux nouvelles désillusions à digérer dans la semaine : l'élimination en demi-finales de la Ligue des champions contre Chelsea (0-1, 2-2) et, surtout, le départ annoncé de Pep Guardiola qui, après quatre ans passés sur le banc à empiler les trophées, a décidé de passer le flambeau à son adjoint Tito Vilanova.

N'importe quelle équipe aurait pu être déstabilise par ces conditions mais le Barça n'a fait que confirmer que c'était un grand club. Barcelone n'a pas fait de cadeau au Rayo Vallecano (7-0), dimanche soir. Il n'a fallu qu'un quart d'heure à Messi pour ouvrir le score (16e) et le but contre son camp inscrit par Correa Silva (26e) n'a fait que précipiter les choses.

Avant la pause, Keita a ainsi triplé la mise pour les Blaugrana, Pedro (47e, 83e), Alcantara (77e) et... Messi (90e), encore lui, corsant l'addition. L'écart entre le Barça et le leader, le Real Madrid, reste donc de sept points. Les Merengue, tombeurs du FC Séville dans l'après-midi (3-0), attendront encore un peu avant de célébrer leur très probable titre de Champion d'Espagne. Le barca éspère offrir son dernier trophée à Josep Guardiola en s'imposant face à Bilbao et ainsi affronter Madrid en Supercoupe d'Espagne avec leur nouveau coach Villanova qui compte bien remporter son premier clasico.

Les hommes de José Mourinho ont assuré l'essentiel en s'imposant à domicile contre le FC Séville (3-0). Après la déception de l'élimination en demi-finale de la Ligue des Champions par le Bayern Munich mercredi, les Madrilènes ont pu compter sur leur paire offensive Cristiano Ronaldo et Karim Benzema pour renouer avec le succès. Le prochain match du Real sera décisif pour le titre de champion.