Résumé de la vingtième journée de Liga

Point complet sur la 20eme journée de championnat espagnol qui, outre le premier titre de Liga pour le Real Madrid depuis 2008, nous a laissé plusieurs matchs intéressants entre équipes luttant pour des objectifs différents.

Résumé de la vingtième journée de Liga
Les joueurs de Valence fêtent un but lors du match Valence-Osasuna

Si cette journée de Liga a principalement été marquée par le sacre du Real Madrid,  remportant ainsi son 32eme titre national, d’autres matchs à enjeux avaient lieu sur les pelouses espagnoles en cette journée reportée de championnat, correspondant réellement à la 20eme journée,  initialement programmée le 22 janvier, mais reportée à cette semaine en raison d’une journée du début de saison déplacée à cette date à cause de la grève des joueurs.

 

Résultats complets :

Atlético - Real Sociedad: 1-1

Barcelona - Malaga: 4-1

Mallorca - Rayo Vallecano: 1-0

Zaragoza - Levante: 1-0

Sevilla - Betis: 1-2

Valencia - Osasuna: 4-0

Athletic Bilbao - Real Madrid: 0-3

Getafe - Racing: 1-1

Granada - Espanyol: 2-1

Sporting - Villarreal: 2-3

 

La Lutte pour l’Europe

Malaga continue de stagner en championnat, mais conserve sa deuxième place grâce à la défaite de Levante à Saragosse. Les andalous, qui se présentent au Camp Nou avec un onze de départ plutôt remanié en raison des blessures et des suspensions, n’ont pu résister à un FC Barcelone toujours motivé, malgré une égalisation de Rondon à 1-1 suite à un beau mouvement collectif.  Carles Puyol se chargera d’ouvrir le score sur un centre d’Iniesta, puis  Messi inscrira un coup du chapeau, dont deux buts sur pénalty, pour sceller le sort du match. Le fait marquant du match n’est autre que le nouveau record battu par Messi, celui du nombre de buts inscrits TTC en une saison de Gerd Muller en inscrivant son 68eme but de la saison.

L’Atletico Madrid s’installe à la sixième place du classement suite à la défaite de l’Athletic Bilbao face au Real Madrid. Cependant, les madrilènes pourront nourri des regrets quant au match de cet après-midi. Les Colchoneros n’ont pas pu profiter des faux-pas de leurs adversaires directs pour élargir l’écart de points au classement, se contentant d’un maigre point d’avance sur Bilbao, Osasuna et Majorque suite à ce match nul face à la Real Sociedad. Suite à une première mi-temps plutôt pauvre en occasions, les madrilènes ouvrent le score en début de seconde période grâce à Gabi. Ce même Gabi qui sera expulsé à vingt minutes de la fin du match, donnant l’avantage du jeu à la Real Sociedad, pendant que les madrilènes adoptent une stratégie de jeu en contre. C’est alors que Carlos Vela, entré quelques minutes auparavant, profite d’un cafouillage dans la surface pour inscrire son 12eme but en Liga cette saison.  

Valence se défait d’Osasuna 4 à 0 à Mestalla et conforte sa quatrième place.  Les joueurs d’Unai Emery, jouant en supériorité numérique pendant toute la deuxième mi-temps suite à l’expulsion de Lekic, ont dû attendre la soixante-dix-septièmeminute avant d’ouvrir le score par l’intermédiaire  d’Aduriz qui inscrira un doublé, tout comme le brésilien Jonas.

Le derby de Seville nous a également offert un beau spectacle riche en intensité. Dans un Sanchez Pizjuan en feu, Negredo ouvre le score dès la cinquième minute, mais c’est le Betis qui l’emporte grâce à un doublé de Beñat, notamment auteur du but victorieux dans les arrêts de jeu.  Les deux équipes sont à égalité de points au classement, quarante-six, mais c’est le Betis qui est devant à la onzième place en raison la différence favorable sur les deux rencontres. L’Europa League semble désormais bien loin pour le FC Seville, qui en avait fait sa priorité depuis l’arrivée de Michel à la tête de l’équipe.

 

Les choses se précisent dans la zone rouge

Du côté du maintien, c’est probablement Villarreal qui a signé la meilleure opération, s’assurant désormais un matelas de points assez confortable à deux journées de la fin (quatre points d’avance sur le premier relégable, Saragosse) en battant à l’extérieur le Sporting Gijon, rival direct pour le maintien.  Les cadres tels que Senna et Valero se sont mis au diapason pour offrir à leur équipe une victoire ô combien précieuse. Gijon en revanche est quasiment condamné, il leur faudrait deux victoires lors des deux matchs à venir, et espérer que le Rayo perde ses deux matchs.

Le Rayo Vallecano, au contraire, poursuit sa série négative avec cette défaite chez Majorque. Si l’équipe paraissait il y a quelques journées totalement sauvée et pouvait même se mêler dans la course à l’Europa League, le Rayo pointe aujourd’hui à la dix-septième place, trois points devant Saragosse. Ces derniers se sont défaits de Levante à domicile dans la douleur, et ont profité de la maladresse de leur adversaires devant les buts, qui étaient privés de leur principal atout offensif, Arouna Koné (suspension suite à l’accumulation de carton). Les locaux ont réussi à conserver le 1-0 inscrit tout en début de rencontre par Edu Oriol, et ont résisté aux nombreuses offensives des valencians.   Le Racing de Santander, auteur d'un match nul 1-1 face à Getafe, a quant à lui déjà son passeport en poche pour la Liga Adelante la saison prochaine.