La course tragédique du maintien espagnol

La course tragédique du maintien espagnol

Retour sur la course au maintien dans la Liga BBVA. Que c'est-t-il passé lors de cette avant dernière journée? Quel club peut encore se maintenir?

Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Après avoir laissé échapper trois points précieux contre Villarreal la semaine dernière, les asturiens n’ont plus le choix : il faut gagner les deux dernières rencontres et espérer un double faux-pas des équipes mieux placés. Face au Betis, les hommes de Clemente ont souffert. Sangoy marqua très rapidement dans le match, l’équipe était en place et se procurait des occasions, mais juste avant la mi-temps les andalous recollèrent au score. De quoi broyer du noir et souffrir encore un peu, finalement, c’est Sangoy qui viendra donner l’avantage aux siens une nouvelle fois.  Un léger bol d’air pour les asturiens qui gardent encore un espoir minime de se sauver. Du côté de Saragosse ça ne pouvait pas plus mal commencé, le Racing ouvrait le score dès la onzième minute par l’intermédiaire de Christian. Les aragonais ne baissèrent pas les bras et se lancèrent corps et âmes dans la bataille, deux minutes plus tard, ils revenaient au score grâce à Postiga. A dix minutes de la fin, Lafita redonna de l’espoir à tout un peuple, son but renversa la rencontre et permet à Saragosse de prendre trois points pour rêver.

Devant, tout s’écroule. Le Rayo continue sa chute et commence à toucher le fond. Les madrilènes n’ont pas tenu longtemps face à Seville, les 4 passes décisives de Navas ont été cruciales. Les hommes de Sendoval encaissent donc une lourde défaite 5-2 à une journée de la fin, et joueront leur maintient face à Grenade le week-end prochain. Un match à fort enjeu puisque Grenade joue aussi sa place en première division, pendant que le Rayo chutait à quelques kilomètres, les andalous menait au score face au champion, le Real Madrid. Mais la chute fut chaotique, un penalty remit les équipes à égalité, et dans les dernières minutes un cafouillage amena Cortés à tromper son gardien, un but contre son camp qui coute cher. A la fin de la rencontre, les joueurs explosèrent et s’en prirent à l’arbitre, accusé d’être affilié à Saragosse, le dérapage pourrait couter cher à certains joueurs comme Dani Benitez, qui lança une bouteille sur l’homme en noir. Pendant ce temps, Villareal qui semblait à peu près sauvé essuya une nouvelle défaite dans le derby valencien. Le sous-marin jaune voit donc les autres équipes se rapprochaient et pourrait donc pencher vers la descente.

 

15 Granada CF 42
16 Villarreal CF 41
17 Rayo Vallecano 40
18 Real Saragosse 40
19 Sporting Gijón 37
20 Racing Santander 27

 

 

La zone du bas n’a cessé de bouger dans cette avant-dernière journée, les clubs tentent d’accrocher les derniers points. Le Racing est lui déjà condamné, mais ces cinq clubs peuvent encore prétendre à deux malheureuses places synonymes de descente. Voici les options qui s’offrent à ces équipes :

 

Grenade
Quinzième avec 42 points, les andalous affrontent le Rayo dans un choc qui promet d’être dramatique. Avec une victoire ou un match nul, le club se sauve obligatoirement. S’il perd, il descendra en seconde division si Saragosse ramène les trois points, et Villarreal un point minimum.

Villarreal
Seixième avec 41 points. S’il gagne ou fait match nul face à l’Atlético, le club se sauve. Par contre, en cas de défaite, une victoire du Rayo et un match nul minimum de Saragosse l’amèneraient en seconde division.

 Rayo
Avec 40 points, le Rayo frôle la zone rouge. S’il gagne face à Grenade, il se sauve automatiquement. Avec un match nul, Saragosse devrait perdre pour qu’il se sauve. Si Saragosse obtient le nul, il faudrait espérer que Villareal ramène au moins un point. S’il perd par contre, il devra espère que le Sporting ne gagne pas, et que Saragosse perde.

Saragosse
Avant dernier à égalité de points avec le Rayo Vallecano, le club doit forcement prendre des points pour se sauver. Le club ne dépend plus que de lui, en gagnant, il s’assure le maintient. S’il ne prend qu’un point, il doit espérer que le Rayo perde son match, ou alors que le Rayo fasse match nul et que Villarreal perde.

Sporting
Avec 37 points le Sporting est dans la situation la plus délicate. Pour se sauver, le club doit gagner face à Malaga et espérer une défaite du Rayo et de Saragosse.