Le Real Madrid passe devant. Retour sur la 11ème journée de Liga

Valence, Villareal, Atletico, et Malaga semblent oublier les doutes et se relancent en Liga. Les deux grosses écuries continuent d'enchaîner les victoires, tandis que les outsiders se font enfin bousculer. La onzième journée de Liga retrouve un format plus habituel.

Le Real Madrid passe devant. Retour sur la 11ème journée de Liga
Le Real Madrid passe devant. Retour sur la 11ème journée de Liga

Valence recevait le Getafe dans ce premier match de la onzième journée de Liga. Dans un match plein de doutes, les hommes d'Emery ne furent jamais inquiéter et réussirent à venir à bout de l'équipe madrilène. C'est donc avec un plus de confiance que les chés affronteront le prochain match de Ligue des Champions.

L'autre équipe de la région, Villareal, gagnait aussi face à une autre équipe madrilène, le Rayo Vallecano, sur le score de 2à0. Une victoire vitale et remplit de souffrance. Les locaux furent sérieux et patients, tandis que les joueurs du Rayo ne rentrèrent qu’à moitié dans le match. Les trois points pris permettent alors au sous-marin jaune de souffler un peu.

Le Barça affrontait pour sa part Mallorca. Le retour en forme de Messi permit au Barça d'assurer une grande prestation. Le score de 5à0 n'arrange absolument pas les hommes de Caparros, qui se retrouve dans une situation des plus délicates.

Higuain est le buteur le plus efficace d'Europe.

De son côté le Real Madrid continue d'accumuler les victoires. Celle de samedi soir démontra que les madrilènes savent contrôler un match sans pour autant le dominer pleinement. Higuain marqua l'unique but du match dans l'Anoeta, l'argentin continue sur sa lancée et son ratio but et toujours extraordinaire. (58 minutes jouées). Et lorsque le Real ouvre le score, le Real gagne. 67 matchs en consécutifs gagnés après avoir menés au score en Liga. Cette victoire est d'autant plus importante qu'elle permet au Real de prendre la première place au classement, grâce à la défaite de Levante. Quelque chose qui n'était pas arrivé depuis un an.

Le Sporting de Gijon, lui, ne put terminer sa semaine parfaite. Dimanche, face à l'Athletic, les asturiens méritaient de prendre les trois points après avoir dominés la rencontre. Mais les hommes de Preciado ont toujours le même problème face au but, de nombreuses occasions que personne ne concrétise. Un but partout et un point de prit pour chaque équipe.

Le doux rêve du Levante s'est lui arrêté, après avoir assumé pendant un mois son rôle de protagoniste. Tout le monde parlait de ce petit club d'ouvriers aux modestes moyens économiques.

La presse espagnole et internationale vibraient de ces vieux guerriers qui enchaînés les victoires. Après avoir vécu deux journées consécutives comme leader unique de la Liga devant le Barça et le Real, le club valencien a perdu face à l'Osasuna (2à0). En supériorité numérique, Levante n'a pas réussi à prendre le dessus. Cette première défaite en Liga laisse le club en troisième position. Le derby dimanche prochain face à Valence aura donc comme enjeu le podium espagnol.

Le Racing de Santander connu enfin sa première victoire de la saison. Contre le Betis, Stuani marqua l'unique but de la rencontre sur penalty. Les andalous accusent une sixième défaite consécutive. On peut considérer que la situation est très délicate pour Pepe Mel. Avec trois points de pris, Héctor Cúper, lui, respire enfin.

L'Atletico, à domicile, réagit enfin! Dans une posture compliquée depuis quelques matchs, les colchoneros avaient les crocs face à Saragosse. Cet esprit de vengeance s'illustra par une victoire et un match dominé. Le doublé d'Adrián et le but de Dominguez rassurent Gregorio Manzano et le but de Postiga en fin de match ne changera rien. On rappellera que l'entraîneur madrilène avait écarté Reyes suite à son attitude lors du match précèdent (mécontentement face au changement).

Une autre équipe se relance dans cette onzième journée, le Malaga. Les andalous méritèrent les trois points face à l'Espanyol, mais la manière de les obtenir laisse à désirer. En effet, c'est sur un penalty injuste que les hommes de Pellegrini remporteront la rencontre, une victoire qui arrive après trois défaites consécutives. Dans un match dominé par les locaux, Delgado Ferreiro siffla un penalty invraisemblable. Romaric reçu un ballon en plein visage, comme l'attesta son oeil enflé, mais c'est une main que cru voir l'homme en noir. Apoño marqua donc le 2-1.

Le derby andalou Seville-Grenade clôturait cette journée de Liga BBVA. Les sévillans, invaincus en championnat, affrontait la lanterne rouge. Le but de Manu del Moral dans les premières secondes laissait présager une énième défaite à l'extérieur pour Grenade. Mais les hommes de Fabri surent inverser la tendance. Deux buts dans les dix dernières minutes donnèrent la première victoire à l'extérieur pour les grenadins. Trois points qui soulagent.