Toujours le FC Barcelone

Le FC Barcelone s'impose à Madrid sur le score de trois à un. Les Catalans prouvent qu'il faut encore et toujours compter sur eux pour cette saison tandis que le Real Madrid de Mourinho tombe de haut.

Toujours le FC Barcelone
Real Madrid
1
3
FC Barcelone
Real Madrid: Casillas - Coentrao, Sergio Ramos, Pepé, Marcelo - Lass (Khedira 63e), Xabi Alonso, Ozil (Kaka 58e)- Di Maria (Higuain 68e), Benzema, Ronaldo.
FC Barcelone: Valdès - Alvès, Piqué, Puyol, Abdial - Busquets, Xavi, Fabregas (Keita 79e) - Sanchez (Villa 84e), Messi, Iniesta (Pedro 89e).
SCORE: 1-0 min.1 Benzema 1-1 min.30 Sanchez 1-2 min.53 Xavi 1-3 min.66 Fabregas
ARBITRE: Arbitre: David Fernández Borbalán Carton jaune à Xabi Alonso (26'), Lass (61'), Pepe (62'), Sergio Ramos (69') du Real Madrid et à Alexis (27'), Messi (36')et Piqué (48') du FC Barcelone
ÈVÉNEMENTS: Stade Santiago Bernabeu (Madrid) 83.500 spectateurs

Du côté de Madrid l'ambiance était au "maintenant ou jamais". Solides leaders, sur une série de quinze victoires d'affilées, les hommes de Mourinho ont eu un début de match rêve avec l'ouverture du score par Benzema à peine 22 secondes après le coup d'envoi. Ce but, le plus rapide de l'histoire des Clasico(s), faisait suite à une mauvaise relance de Victor Valdès.

Rapidement devant au score, les Madrilènes vont aussi l'être dans le jeu. Ils pressent les Barcelonais, à tel point que ces derniers en perdent leur jeu, et le ballon. Chose rare, la possession de la précieuse gonfle s'équilibre. Pour une fois, le Real Madrid affronte le FC Barcelone en restant fidèle à son jeu, celui qui en fait la meilleure équipe de cette première partie de saison. 

Et pourtant, cela ne va pas suffire. Même dominés, les Catalans vont réussir à revenir dans le match grâce à un Messi perforant qui lance Alexis dans la profondeur; à l'entrée de la surface le Chilien croise sa frappe et égalise. Modulant leur tactique, en passant avec une défense à trois, les Barcelonais vont commencer à retrouver leur jeu. 

C'est en seconde mi-temps que réapparaît totalement le jeu du FC Barcelone. Reprenant la possession du ballon, arrivant petit à petit à créer des surnombres, ils vont monter en puissance tout au long de cette seconde période. Pour son 600e match officiel sous le maillot blaugrana, Xavi marque le but permettant au Barça de passer devant. C'est par une frappe lointaine, contrée par Marcelo, que le numéro 6 Catalan trompe Iker Casillas. 

Les Madrilènes de plus en plus coupés en deux blocs n'arrivent pas à trouver la solution pour reprendre le contrôle du match. Au contraire, leurs offensives les rendent plus vulnérables au jeu du FC Barcelone. Ayant plus d'espaces, les Catalans marquent un troisième but:  Cesc, servi par Dani Alves, marque d'une superbe tête.

Cette victoire du FC Barcelone dans l'antre du Real Madrid permet à l'équipe Catalane de rejoindre l'équipe de la capitale en tête du classement avec 37 points. Le championnat est relancé, mais surtout ce match pourrait laisser des traces. Tandis que le FC Barcelone s'en va au Japon jouer, euphorique, la coupe du monde des clubs, le Real Madrid  tombe de haut et pourrait avoir du mal à se remettre de cette nouvelle déconvenue face à l'ennemi juré.