Copa del Rey (2/3): Atlético, Villarreal, Saragosse, Betis... Hécatombe parmi les clubs de première division (et les entraîneurs)

Que de surprises dans cette seconde salve des 16e de finale retour. L'Albacete Balompié, Mirandès et Alcoron, évoluant en Segunda B (troisième division) s'imposent à l'extérieur chez des clubs de première division: Atlético de Madrid, Villarreal et Real Saragosse.

Copa del Rey (2/3): Atlético, Villarreal, Saragosse, Betis... Hécatombe parmi les clubs de première division (et les entraîneurs)
Copa del Rey (2/3): Atlético, Villarreal, Saragosse, Betis... Hécatombe parmi les clubs de première division (et les entraîneurs)

Alcorcon refait des siennes. Connu pour avoir éliminé le Real Madrid en Copa del Rey il y a deux saisons, le club de la communauté de Madrid a cette fois éliminé le Real Saragosse de la compétition. Moins prestigieux mais surprise quand même, ou peut-être semi-surprise tant l'équipe aragonaise est pathétique et s'est montrée "digne" de sa place de lanterne rouge du championnat. Après le 0-0 du match aller le Real Saragosse pensait avoir le temps pour prendre l'avantage au score et passer ce 16e de finale, les minutes passant c'est Alcorcon qui a pris confiance et a finalement remporté ce duel en toute fin de match avec deux buts dans les cinq dernières minutes (86e et 89e).

Autre équipe malade, Villarreal tombe aussi à domicile contre une équipe de segunda B. Le Mirandès, avec deux buts de Pablo Infante, remporte le match et se qualifie. Conséquence de ce résultat, Javier Garrido quitte le banc de Villarreal. Habitué aux joutes européennes, Villarreal va désormais lutter pour se maintenir, reste à voir qui sera aux commandes du sous-marin pour mener cette mission.

Au match aller la défaite de l'Atlético de Madrid à Albacete , encore une équipe de segunda B, était déjà une surprise. Malgré les difficultés en championnat, le club rojiblanco pensait pouvoir remonter ce résultat à domicile. Albacete va compliquer les desseins madrilènes en ouvrant le score après 20 secondes de jeu. Sérieux et appliqués les Manchegos garderont leur but d'avance jusqu'au coup de sifflet final. Le remplacement de Manzano, entraîneur de l'Atlético de Madrid, était déjà plus qu'une rumeur (http://www.vavel.com/fr/international/espagne/53844-un-ancien-de-la-maison-bientot-sur-le-banc-des-matelassiers.html), cela devrait désormais devenir rapidement une réalité.

Un autre club de première division quitte la compétition. Le Real Betis perd au moins contre une équipe de seconde division (A) et dans un match à l'allure de derby vu que l'adversaire est le voisin andalou de Cordoue. En fait, le Real Betis n'a pas perdu le match, mais après avoir perdu 1 à 0 au match aller, leur victoire 2-1 permet tout de même à Cordoue de se qualifier grâce à son but sur le terrain du Betis. Un but inscrit par Borja tôt dans le match (17e) et qui a rapidement compliqué la tâche du Betis.

Après le 3 à 2 du match aller, l'orgie de but a continué au match retour. A domicile le Rayo Vallecano s'impose 4 à 3, malgré ça c'est donc le Racing Santader qui se qualifie en 8e de finale en marquant trois buts à l'extérieur contre deux pour les madrilènes.

De son côté Levante a su effectuer une belle remontée contre le Deportivo la Corogne. Arrivant à "égaliser" le 16e de finale en menant 3 à 1, c'est en prolongation que l'équipe de la ville de Valence a gagné son billet pour les 8e de finale avec un but de Koné (100e). De quoi finir 2011 en beauté pour Levante, une victoire tout de même gachée par la grave blessure de Junalu (fracture tibia péroné).

Moins de surprise dans les autres rencontres, au vu des résultats des matchs aller, qui voient Malaga (Malaga-Getafe 2-2), Osasuna (Osasuna-Almeria 1-1), la Real Sociedad (Grenade-Real Sociedad 2-1) et l'Athletic Bilbao (Athletic-Oviedo 1-0) se qualifier.