Sujets du jour:
Connect with facebook

Andrei fait son "Shevchenshow"

Dans le deuxième match du groupe D, l'Ukraine, pays hôte, s'impose 2-1 face à la Suède grâce à un doublé de son vétéran Shevchenko. Les ukrainiens prennent par la même occasion la tête du groupe.

Andrei fait son "Shevchenshow"
Ukraine
2
1
Suède
Andrei fait son "Shevchenshow"

Après le nul entre français et anglais en fin d'après midi, l'heure était à l'entrée en lice du deuxième pays hôte de cet Euro 2012 : l'Ukraine. Face à elle se dressait la solide équipe de Suède, annoncée comme l'outsider ce groupe. Pour sa première participation à la phase finale d'un Euro, les hommes d'Oleg Blokhine, ballon d'Or 1975, n'avaient pas le droit à l'erreur devant leurs supporters s'ils voulaient avoir une chance de voir les quarts de finale. Et c'est chose faite après cette victoire deux buts à un, dans une rencontre qui a vu le jeu direct prendre le pas sur les longues séquences de construction.

Et pourtant, le début de match pouvait laisser craindre d'assister à l'un des pires matches de ce début de compétition en terme de jeu. Durant un peu plus de vingt minutes, les deux équipes vont se jauger, à coup de longues balles en profondeur et de maladresses techniques. Vingt minutes, c'est aussi ce qu'il faudra à Shevchenko, titu' en pointe de l'équipe à domicile, pour se procurer sa première occasion, qu'il manquera pour avoir trop croisé sa frappe du droit. C'est après cette première occasion franche que la Suède va se libérer et tenter d'imprimer son rythme à ce match décousu. Peu avant le repos, Zlatan touche le montant gauche de Pyatov (quatrième gardien ukrainien, oui oui) d'une tête impeccable sur le seul ballon exploitable qu'il a reçu. A la décharge de ses coéquipiers, personne côté suèdois ne semble dans le rythme dans cette moitié de match.

A la reprise, ce sont pourtant ces mêmes suédois qui vont ouvrir le score, par Ibra, suite à un centre de la droite de Larsson et à une remise du lyonnais Kallstrom, transparent ce soir. Après avoir poussé ce ballon dans le filet, Zlatan exulte et pour cause, difficile de penser que les ukrainiens bien que dominateur et poussés par leur public pourraient revenir au score. Cinq minutes plus tard, c'est pourtant Sheva qui remet les pendules à l'heure d'un coup de boule fouetté sur un centre de son collègue Yarmolenko, excellent sur son côté droit tout au long de la rencontre. Un partout balle au centre.

Balle au centre oui, et c'est l'un des seuls moments où la gonfle verra le rond central. La partie s'emballe à coup de chandelle en diagonale et à ce petit jeu là, ce sont encore une fois les ukrainiens qui vont scorer. Suite à un corner de Konoplyanka, très bon également, Sheva se défait du marquage d'Ibra et vient couper le coup de pied de coin au premier poteau. L'ancien milanais fait la nique à l'actuel rossonero et permet à son pays de prendre l'avantage, avantage que garderont les ukrainiens malgré plusieurs occasions suédoises en fin de match, notamment celle d'Elmander qui enverra un parpaing en tribune alors que le plus dur semblait fait.

C'est donc le pays hôte qui prend la tête du groupe D à la surprise générale. L'Ukraine qui sera par ailleurs le prochain adversaire de la France, vendredi. Alors au niveau du jeu, pas de quoi inquiéter les français outre mesure, mais les bleus et jaunes ont montré ce soir qu'emmenés par leur capitaine star et poussés par leurs supporters, ils étaient capable de grandes choses. Les hommes de Blanc sont prévenus, et cette fois ci, ils ne devront peut être pas se contenter du nul ...