Sujets du jour:
Connect with facebook

Le Portugal passe, les Pays-Bas boivent la tasse

Trois matchs, trois défaites, voilà le bilan désastreux du finaliste de la dernière Coupe du Monde. Le Portugal atteint les quarts où il retrouvera la République Tchèque.

Le Portugal passe, les Pays-Bas boivent la tasse
Portugal
2
1
Pays-Bas
Portugal: Rui Patricio - Joao Perreira, Pepe, Bruno Alves, Coentrao - Miguel Veloso, Meireles (Custodio 71ème), Moutinho, Nani (Rolando 87ème), Ronaldo - Postiga (Nelson Oliveira 64ème)
Pays-Bas: Stekelenburg - Van der Wiel, Vlaar, Mathijsen, Willems (Afellay 68ème) - De Jong, Van der Vaart, Sneijder, Robben - Huntelaar, Van Persie
SCORE: Van der Vaart (0-1, 11ème), Ronaldo (1-1, 28ème), Ronaldo (2-1, 74ème)
ARBITRE: Arbitrage de M. Rizzoli - Avertissements pour Joao Perreira, Willems et Van Persie
ÈVÉNEMENTS: Euro 2012 - Groupe B - Stade du Metalist à Kharkhov

Ce groupe de la mort est fidèle aux attentes. Les quatre équipes sont encore en mesure de se qualifier à l’aube de cette dernière journée. Mais si un nul peut suffire au Portugal, les Pays-Bas doivent impérativement remporter enfin un match pour passer.

Bonne entame batave

En ce début de match, les Pays-Bas semblent enfin retrouver leur jeu offensif performant. Il ne leur faut pas longtemps pour trouver la faille dans la défense lusitanienne. Van der Vaart obtient le ballon devant la surface, légèrement à droite de l’axe, et place une superbe frappe enroulée en direction du poteau opposé. Rui Patricio a beau se détendre, il ne peut que constater les dégâts (0-1, 11ème).

Réaction portugaise

Mais les portugais ne tardent pas à réagir. Cristiano Ronaldo est lancé dans la profondeur sur le côté gauche, il repique dans l'axe en évitant Van der Wiel. Sa frappe à ras de terre trouve la base du poteau droit de Stekelenburg (16ème). Profitant d'une passe en retrait mal assurée, Helder Postiga se présente seul face à Stekelenburg mais place son ballon juste à côté (17ème).

La partie semble désormais équilibrée et les équipes se rendent coup pour coup. Sur un corner en faveur des Pays-Bas, Nigel de Jong est au second poteau et place sa tête juste au-dessus (20ème).

Pourtant, les portugais prennent peu à peu l’ascendant. Nani centre depuis le côté droit et trouve Cristiano Ronaldo dans les 6 mètres. Stekelenburg bloque la tête du madrilène (22ème). Joao Pereira trouve encore Christiano Ronaldo dans le dos de l’axe central batave. Il récupère le ballon, contrôle tranquillement et marque (1-1, 28ème).

En cette fin de première mi-temps, il n’y a plus qu’une équipe sur le terrain et il s’agit bien du Portugal.

Seconde mi-temps à sens presque unique

L’ascendant pris par le Portugal en première période est contesté en début de seconde période, mais aucune des deux équipes ne se crée de réelles occasions franches.

Passé l’heure de jeu, les Pays-Bas, qui doivent absolument l’emporter tente le pari d’une défense à trois pour renforcer leur potentiel offensif en berne. Mais cela ne va guère payer.

Profitant des espaces, les portugais vont multiplier les occasions. Christiano Ronaldo déborde à gauche. Il centre au sol entre les jambes de Van der Wiel pour Nani qui est contré par Stekelenburg alors que le but semblait facile (73ème). Ce n’est que partie remise puisque Nani part en contre à droite et centre pour Ronaldo au second poteau. Ce dernier contrôle, crochète Van der Wiel et marque tranquillement (2-1, 74ème).

Van der Vaart apporte un peu de lumière dans la grisaille batave. Il place une nouvelle frappe enroulée, de la gauche cette fois, mais il connait moins de réussite puisque le ballon heurte le poteau opposé de Rui Patricio (82ème).

Nouveau contre de Nani qui parvient aux abords de la surface mais frappe au-dessus (84ème). Le joueur de Manchester United est très actif mais peu réaliste.

Robin Van Persie est trouvé dans l’espace mais manque totalement le cadre dans son duel avec Rui Patricio (89ème). La dernière chance batave est passée et le Portugal s’impose.

Sombres Oranje

Avec trois défaites en autant de matchs, les Pays-Bas sortent par la petite porte. La roue a diablement vite tournée pour une équipe finaliste de la Coupe du Monde 2010.

De leur côté, les portugais ont bien négocié ce groupe délicat et se qualifient pour les quarts. Ils y retrouveront la surprise du Groupe A, à savoir la République Tchèque. Ils partent logiquement favoris.