Le Danemark ne terrasse pas l’ogre allemand

Le Danemark ne terrasse pas l’ogre allemand

L’Allemagne a gagné. Encore. Elle se qualifie logiquement et tranquillement pour les quarts où elle retrouvera la Grèce. Le Danemark est éliminé mais a défendu chèrement sa peau.

Danemark
1 2
Allemagne

Avec deux victoires, l’Allemagne est en position de force pour la qualification. Le Danemark est dans une position plus tendue.

Entame animée

Les deux équipes démarrent par un jeu vif et animé, le ballon parcourant tout le terrain. Les allemands ouvrent les hostilités. Müller est à la réception d’un centre mais Andersen est vigilant (6ème). L’Allemagne ne tarde pas à prendre l’avantage. Müller déborde côté droit et centre en retrait à ras de terre pour Podolski au point de penalty. Sans contrôle, l'attaquant de Cologne marque d'une frappe sèche du pied droit (0-1, 18ème).

L’avance allemande, qui concrétise une domination technique du match, ne va pourtant pas durer. Jacobsen frappe un corner depuis la droite. Bendtner, au second poteau, remise de la tête pour Krohn-Dehli, au point de penalty, qui marque de la tête au milieu d'une défense allemande bien statique (1-1, 24ème).

Domination totale

Le but danois ne rompt pas la volonté dominatrice allemande. Les allemands acculent les danois sur leur surface mais ne parviennent pas à cadrer leurs frappes, ni par Gomez (31ème), ni par Podolski (36ème), ni par Khedira (41ème).

Seconde mi-temps germanique

La première occasion de la seconde période est pour le Danemark. Sur une rapide contre-attaque, Bendtner remise pour Poulsen à l'entrée de la surface, qui décoche une frappe sèche. Le ballon vient heurter l'extérieur du montant droit de Neuer (51ème).

Mais cette occasion est noyée au milieu de l’emprise allemande sur le match, même si les occasions nettes sont rares. Il faut passer l’heure de jeu pour voir une belle frappe de Schürrle inquiéter Andersen (67ème).

L’Allemagne prend logiquement l’avantage en fin de match par Bender. Le défenseur est monté en contre et, bien servi par Klose, il trompe Andersen d’une frappe croisée (1-2, 80ème). Le Danemark a compris que la partie est finie et se résigne.

Carton plein allemand

Trois matchs, trois victoires, le parcours allemand inspire respect et crainte chez ses adversaires, à commencer sans foute par le Grèce qui sera l’adversaire en quarts de finale. Quant aux danois, la victoire initiale sur les Pays-Bas leur avait laissé espérer la réédition de l’exploit de 1992, mais ils ont montré leurs limités face au Portugal et à l’Allemagne.

Fiche technique:
Danemark: Andersen - Jacobsen, Kjaer, Agger, S.Poulsen - Kvist, J.Poulsen (Mikkelsen 82ème), Zimling (C.Poulsen 79ème) - Eriksen, Bendtner, Krohn-Dehli
Allemagne: Neuer - Bender, Hummels, Badstuber, Lahm - Schweinsteiger, Khedira - Müller (Kroos 84ème), Özil, Podolski (Schürrle 64ème) - Gomez (Klose 74ème)
SCORE: Podolski (0-1, 18ème), Krohn-Dehli (1-1, 24ème), Bender (1-2, 80ème)
ARBITRE: Arbitrage de M. Velasco Carballo - Aucun avertissement
ÈVÉNEMENTS: Euro 2012 - Groupe B - Stade Arena à Lviv