Sujets du jour:
Connect with facebook

L’Italie remplit sa part du contrat

Les hommes de Cesare Prandelli ont fait le boulot contre l’Irlande (2-0). Leur ticket pour les quarts est validé.

L’Italie remplit sa part du contrat
Italie
2
0
Irlande
Italie: Buffon - Abate, Barzagli, Chiellini (Bonucci 57'), Balzaretti - De Rossi, Pirlo, Marchisio, Motta - Di Natale (Balotelli 75'), Cassano (Diamanti 63').
Irlande: Given - O'Shea, Dunne, St.Ledger, Ward - Duff, Whelan, Andrews, McGeady (Long 65') - Keane (Cox 86'), Doyle (Walters 76')
SCORE: Italie : Cassano (35'), Balotelli (90').
ARBITRE: Cüneyt Cakir (TUR). Cartons jaunes : Balzaretti (27'), De Rossi (71'), Buffon (74') pour l'Italie, Andrews (37', 89'), O'Shea (39'), St.Ledger (84') pour l'Irlande. Cartons rouges : Andrews (89') pour l'Irlande.
ÈVÉNEMENTS: Troisième match de poule de l'Euro 2012. Groupe C. Match joué à Poznan devant environ 30.000 spectateurs.

 

Le public avait beau être à majorité irlandaise, la Squadra n’a pas éprouvé de grandes difficultés à se défaire des favoris de la foule ce soir. Ultra dominateurs, ils ont généralement produit le jeu (60-40 en possession de balle, les Irlandais s’étant réveillés en fin de match). La victoire est méritée, et la qualification aussi, en deuxième position car l’Espagne a battu la Croatie en fin de match.

 

Un match correct, sans plus

 

Pendant la première demi-heure, on s’est quand même bien ennuyé. Les fautes succédaient aux glissades et aux mauvais choix. C’est à partir du dernier quart d’heure qu’on a vu une Italie plus entreprenante et moins brouillonne. Si St.Ledger repousse du torse une frappe d’Antonio Di Natale (30’), les joueurs de Giovanni Trapattoni ne peuvent rien quand le corner d’Andrea Pirlo trouve la tête d’Antonio Cassano. Damien Duff repousse la balle, mais le joueur de Fulham est derrière la ligne de but (35’). A ce moment, du fait du nul entre Croates et Ibères, l’Italie se retrouve en tête de son groupe. Tristesse pour la France qui souhaite éviter l’Espagne, qui se retrouve alors deuxième…

 

Le début de deuxième mi-temps est un peu plus intéressant, Richard Dunne sauve ses partenaires du deuxième but italien en contrant une frappe de Cassano (48’). Di Natale trouve une nouvelle brèche, mais dans un angle trop difficile, Shay Given peut s’interposer, avec un peu de mal tout de même (54’). L’Italie garde le ballon, mais ne met pas beaucoup l’Irlande en danger. Portés par des supporters qui continuent de chanter quelque soit la prestation de leurs préférés, les coéquipiers de Robbie Keane se font plus dangereux. Keith Andrews, sur coup-franc (à 23 mètres dans l’axe), donne même de sérieuses sueurs froides aux gars de la Botte, mais Gigi Buffon se détend bien pour écarter le danger (78’). Bon, les offensives irlandaises se limitent à ces quelques barouds d’honneur, celui-ci étant le plus important. Mais avec six tirs (dont deux cadrés) dans l’ensemble du match, les joueurs de la Verte Erin n’ont pas vraiment inquiété la défense italienne, comparé à ce qu’ont fait les attaquants azzuri aux défenseurs irlandais (27 tirs, 17 cadrés).

 

Balotelli, incomparable…

 

En fin de match, Andrews prend un deuxième jaune et est exclue d’une équipe dont le sélectionneur est également celui du Vatican (88’). Deux minutes plus tard, Mario Balotelli, entré en jeu à la place de Di Natale (75’), marque un deuxième but pour la Squadra. Sur un corner tiré côté droit par Diamanti, Super Mario réalise une reprise acrobatique pour tromper Shay Given (90’). Derrière, Leonardo Bonucci a le bon réflexe en mettant sa main devant la bouche de Balotelli qui allait déraper, et toute l’équipe vient lui prêter main forte…

 

L’Espagne marquant à la 88’, l’Italie se retrouve deuxième de son groupe. C’est mérité pour Cesare Prandelli, qui a tout fait pour reconstruire une équipe après le fiasco de 2010. Le voilà aujourd’hui en quarts de finale, où il retrouvera la France, l’Angleterre ou l’Ukraine, les hommes de Laurent Blanc tenant la corde pour affronter la Squadra. Seul bémol de la soirée : la sortie sur blessure de Giorgio Chiellini, qui devrait être forfait pour les quarts.